Viol présumé : «Persuadé de mon innocence, j’ai dépensé 7 millions pour des tests ADN»


Ousmane Sonko a refusé de se soumettre à des tests ADN dans le cadre de l’instruction de l’affaire de viol qui l’oppose à la masseuse Adji Sarr. «Vous n’avez aucune preuve et vous voulez que je donne mon sang à des comploteurs», a-t-il déclaré lors de la conférence de presse ayant suivi son audition par le Doyen des juges, jeudi 3 novembre, s’adressant manifestement à ce dernier et au parquet.

Ce dossier politico-judiciaire a placé au-devant de l’actualité un outil scientifique fréquemment utilisé au Sénégal sans qu’on en parle souvent. Un biologiste interrogé par L’Observateur dans l’article qu’il a consacré au sujet dans son édition de ce jeudi, informe que le concours des spécialistes des tests ADN est régulièrement sollicité par la justice et dans les cas de recherches en paternité.

Pour le premier cas, le journal a recueilli le témoignage d’une personne accusée de viol et qui a été sauvée par ce procédé scientifique. «J’étais persuadé que le résultat du test ADN allait m’innocenter», a-t-il confié à L’Observateur, soulignant avoir dépensé 7 millions de francs CFA pour être testé. L’affaire s’était déroulée en 2019.

Même s’il n’a pas dépensé autant d’argent, un père de famille accusé de viol suivi de grossesse par sa fille de 13 ans a été également innocenté grâce aux tests ADN. C’était en 2011. Les prélèvements l’ont disculpé alors qu’il avait passé huit mois en prison.

La même année, les tests ADN ont permis à la justice sénégalaise de trancher une affaire. Mais cette fois-ci, les analyses ont enfoncé la personne accusée, qui sera reconnu coupable de viol et condamné.
Malgré tout, les spécialistes tiennent à préciser que les tests ADN ne prouvent pas un viol. «Ils prouvent simplement que des éléments retrouvés dans le lieu du viol proviennent de l’accusé. Pour que le viol soit effectivement prouvé, il faut prouver l’absence de consentement de la victime», signale un avocat interrogé par L’Observateur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici