Vers la rénovation du Chemin de fer Dakar Bamako (Par Abdou Ndéné Sall, Directeur Général SEN-TER)

C’est grâce à l’action et au plaidoyer ininterrompu du Président Macky Sall dans tous les fora internationaux que nous devons le retour de la problématique du renouveau du rail au cœur des politiques publiques et surtout le regain d’intérêt des partenaires techniques et financiers pour les grandes infrastructures ferroviaires comme moyen de booster les échanges, la compétitivité et la croissance dans la sous-région.
Sous ce rapport, l’avènement TER, par l’apport de technologies, de savoir-faire dans la construction de grandes infrastructures ferroviaires, de formation de nouvelles compétences, et trouvant dans ce pays une culture et une expérience ferroviaires séculaires, par la présence, aussi, des plus grandes entreprises de génie civil et de systèmes ferroviaires sur notre sol, loin de constituer un obstacle, crée des synergies qui vont nous permettre d’accélérer le développement et la mutation de notre réseau ferroviaire national.
Je veux donc vous confirmer, au nom du Ministre des Infrastructures Abdoulaye Daouda Diallo, la ferme volonté du Gouvernement, sur les instructions de Monsieur le Premier Ministre et de son Excellence le Président Macky Sall, de relancer l’activité sur l’axe Dakar Bamako et de mettre en place bientôt les financements pour faire face à sa reconstruction.
Nous nous sommes entendus avec nos partenaires du Mali pour mettre en place un plan d’urgence de vingt milliards de Fcfa, en attendant la mobilisation des financements pour la réhabilitation, en accord avec la Banque mondiale comme chef de file.
L’œuvre ferroviaire du Président Macky Sall ne fait que commencer, et il faut que les cheminots de Dakar, Thiès à Kidira le sachent. Le Gouvernement tient en haute priorité, je dirais même en urgence la reconstruction de l’axe Dakar Bamako.

Cette volonté ne résulte pas d’une simple pétition de principes, elle découle de l’analyse lucide et cohérente du PSE qui conclut que le chemin de fer Dakar Bamako est un vecteur de croissance et constitue un maillon dynamique et incontournable de la compétitivité du port de Dakar et de la stratégie économique du Sénégal.
Il y a quelques mois, peu de gens pouvaient imaginer qu’un train de dernière génération allait circuler sous nos yeux, ce 14 janvier 2019. Le Président Macky Sall nous fait réaliser ce rêve.
Donnons-lui la possibilité de poursuivre son œuvre au service du Sénégal et des sénégalais en le reconduisant brillamment pour un second mandat.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!