Déclaré élu au premier tour par la Commission Nationale de Recensement des Votes (CNRV), Macky Sall peut désormais dormir tranquille. La commission présidée par le juge Demba Kandji a confirmé les résultats donnés par le premier ministre et par ailleurs directeur de campagne de Macky Sall.

Pour rappel, 4 heures après la fermeture des bureaux de vote, M. Donne s’est fendu d’une déclaration qui avait choqué l’opinion. Une déclaration au cours de laquelle il estimait que son candidat est élu au premier tour avec au moins 57% des voix.

D’après le juge Demba Kandji, sur 6 683 043 d’inscrits, il y a eu 4 426 444 votants,  42 465 bulletins nuls et 4 383 879 de suffrages valablement exprimés. De ces suffrages, Macky Sall  a obtenu  2 554 605 voix, soit 58,27 %. Il est suivi d’Idrissa Seck : 898 674 voix, soit 20,50% ; d’Ousmane Sonko : 687 065 voix,  soit 15,67% ; d’Issa Sall : 178 533 voix, soit 4,07% et  Madické Niang : 65 002 voix, soit 1,48% ferme la marche.

Des résultats aussitôt rejetés par les 4 candidats de l’opposition qui dans une déclaration commune, soutiennent que « que le candidat sortant a confisqué la volonté du peuple sénégalais et sera seul à assumer les conséquences face au peuple et face à l’histoire ».

C’est cette dernière phrase qui fait l’objet de toutes les interprétations. Que vont faire  les opposants ? L’avenir nous édifiera.