Une journaliste de CNN craque en plein direct, après un reportage sur le Covid-19

Face à la détresse des familles, la journaliste n'a pas pu retenir ses larmes

« Je suis désolée… Je m’excuse… Je vais essayer de terminer. » Lorsqu’elle balbutie ces quelques mots, Sara Sidner est en direct sur CNN. La journaliste ne parvient pas à retenir ses larmes après le reportage qu’elle vient de tourner et qui a été diffusé juste avant qu’elle n’apparaisse à l’antenne.

Ce jour-là, elle est notamment allée dans un hôpital de Los Angeles. Ou plutôt sur le parking de cet hôpital où sont organisées les funérailles de personnes décédées du Covid-19. La journaliste a rencontré une femme, Julianna, qui faisait ses derniers adieux à sa mère, emportée par le virus dix jours seulement après son beau-père.

Face à la douleur de ces familles, la journaliste de CNN a fondu en larmes, l’émotion a pris le dessus : « C’est le dixième hôpital que j’ai visité. Et voir ces familles qui doivent vivre après cela et ces blessures si profondes… C’est dur à accepter.« 

Dans son reportage, Sara Sidner montre la détresse des familles et des plus pauvres. Ce sont souvent les personnes les plus précaires qui sont les plus touchées par le Covid car elles exercent des métiers où elles ne sont pas assez protégées.

Trois morts par minute, près de 4500 sur la seule journée du mardi 12 janvier. Aux États-Unis, le Covid-19 continue de faire des ravages. C’est encore un triste record dans le pays le plus touché au monde par le coronavirus. Une flambée de l’épidémie qui fait craindre le pire, notamment en Californie, où les populations les plus pauvres sont particulièrement touchées.

A la fin de son direct, la journaliste de CNN ajoutera : « Cela ne va pas. Ce que l’on se fait les uns aux autres. Ces familles ne devraient pas vivre ça. Aucune famille ne devrait vivre cela. Personne ne devrait vivre cela. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!