Tunisie: Le président suspend les travaux du parlement et limoge son premier ministre (vidéo)

La Tunisie est en pleine crise politique : le président Kais Saed a annoncé, ce dimanche soir, la suspension des activités du parlement pour une durée de 30 jours et limogé son premier ministre.

Une décision prise après une journée marquée par des manifestations populaires dans tout le pays. Les milliers de protestataires ont notamment réclamé la “dissolution du Parlement” et ont crié des slogans hostiles à Ennahdha (parti au pouvoir) et au Premier ministre Mechichi qu’elle soutient. “Changement de régime”, était-il également inscrit sur des pancartes.

L’annonce du président
“Selon la Constitution, j’ai pris des décisions que nécessite la situation afin de sauver la Tunisie, l’Etat et le peuple tunisien”, a déclaré le président Kais Saied à l’issue d’une réunion d’urgence au Palais de Carthage avec des responsables des forces de sécurité.

“Nous traversons les moments les plus délicats de l’histoire de la Tunisie”, a ajouté le chef de l’Etat. “Ce n’est ni une suspension de la Constitution ni une sortie de la légitimité constitutionnelle, nous travaillons dans le cadre de la loi”, a-t-il assuré, précisant que ces décisions seraient publiées sous forme de décret. Dans un communiqué publié sur Facebook, la présidence a ensuite précisé que le gel du Parlement était en vigueur pour 30 jours.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!