#SenCaféActu du 5 fevrier 2020

A la Une : Les pêcheurs de Guet Ndar brûlent Saint louis ; Négligence des parents : Deux enfants brulés vifs à Touba ; L’armée traine Mame Gor Diazaka au tribunal

1-Enième tragédie sur les enfants : Deux enfants meurent brulés à Darou Marnane. C’est la stupeur à Touba où deux enfants de 4 ans sont morts hier dans un incendie qui a ravagé la chambre dans laquelle ils étaient abandonnés par leurs parents. Ils ont été retrouvés blottis sur eux-mêmes au fond d’un couloir. Leur petite sœur, âgée de 1 an, est présentement aux urgences à l’hôpital Matlaboul Fawzeini de Touba, selon le correspondant de Dakaractu

2-L’ignoble récit des meurtriers de Ndioba Seck : « Les 64 coups de couteau c’était pour s’assurer que Ndioba et le fœtus de 6 mois qu’elle portait sont morts ». Son présumé bourreau et ex petit ami Alioune B ne voulait pas qu’elle tombe enceinte d’un autre homme, révèle Libération

3-Après le dérapage de Kilifeu, Nio lank demande pardon à Maitre Wade : « Le Collectif Noo Lànk tient à présenter ses excuses à maître Abdoulaye Wade suite aux maladresses verbales survenues lors de sa manifestation du vendredi 31 janvier 2020. Le Collectif s’excuse également auprès des militants, des sympathisants du Parti Démocratique Sénégalais, ainsi qu’auprès des mouvements affiliés et du peuple sénégalais », peut-on lire dans la note.

4-Dix heures d’affrontements à Saint louis, les pêcheurs de Guet Ndar saccagent tout sur leur passage : Frustrés par l’expiration de leurs licences de pêche en Mauritanie, ils ont affronté les policiers à coups de pierre, incendié des véhicules, le siège l’OMVS et saccagé l’agence de la Senelec. Les pêcheurs n’en peuvent plus des promesses non tenues des autorités. 15 policiers ont été blessés, plusieurs manifestants arrêtés

5-Les familles des sénégalais vivant en Chine face à la presse : Après la déclaration du Chef de l’Etat avant-hier faisant état des difficultés à rapatrier les sénégalais pris au piège du coronavirus en Chine, les familles de ces derniers ont décidé de briser le silence ce mercredi. La déclaration du Chef de l’Etat a suscité hier des réactions vives sur les réseaux sociaux et sur les radios

6-Les militaires trainent Mame Gor Diazaka au tribunal : une plainte a été déposée contre l’artiste, auprès du procureur de la République, par l’adjudant-chef Mamadou Sy, moniteur-parachutiste, pour délits d’injures et outrage. Mame Gor Diazaka avait traité l’armée d’oisive. « Minable », « Samba mbayankat », « grand laudateur », « pantouflard ». Les militaires et anciens militaires n’ont pas ménagé le chanteur qu’ils ont démoli dans la presse avant de le traîner devant les tribunaux.

7-Jamra avertit le PM canadien Trudeau avant son arrivée à Dakar : « Il avait fait la proposition indécente» au chef de d’État Macky Sall, à l’occasion du XVIe Sommet de la Francophonie, qui se tenait en novembre 2016 à Antananarivo (Madagascar). Il avait, dans un magistral et paternaliste cours de civilisation occidentale, invité les présidents des pays africains, dont les législations bannissent l’homosexualité, «au respect des droits des minorités sexuelles» (c’est-à-dire des homos)!Jamra se fait le devoir de lancer une alerte préventive, comme nous l’avions fait en juin 2013, la veille de la visite de Obama », avertit Mame Mactar Guèye

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!