Recrutement, rémunération et audit du fichier : Les précisions de Moustapha Ba

Le  Ministre des Finances et du Budget, a apporté des précisions et des réponses aux interpellations des parlementaires pendant l’examen du budget du  ministère de la Fonction publique et la Transformation du secteur public, ce vendredi à l’Assemblée Nationale. Sur l’amélioration de la rémunération des agents publics de l’État, par exemple,  Moustapha Ba a expliqué qu’une enveloppe de 104 091 milliards a été injectée, fin octobre 2022. “Il est fort probable que le montant qui avait été alloué à cette mesure soit légèrement dépassé”, a-t-il ajouté.
Sur le nombre de  fonctionnaires dénombrés au Sénégal, il a annoncé qu’en 2000, la Direction de la solde avait recensé 65 887 fonctionnaires pour une masse salariale de 173 milliards avec un ratio de 2 625 707 FCFA par agent public par an. En 2011, les fonctionnaires étaient au nombre de 91 401 pour une masse salariale de 428 milliards et un ratio de 4 682 266 FCFA par agent public par an. Au mois d’octobre 2022, ils sont 165 191 agents publics pour une masse salariale de l’ordre de 1097 milliards à peu près, pour 6.440.797 FCFA par agent public et par an. 
Par ailleurs, concernant le recrutement d’agents publics, il a renseigné qu’entre 2000 et 2011 que  25 514 nouveaux postes budgétaires nets ont été créés.  Alors qu’entre 2011 et 2022, on relève 73 790 nouveaux postes budgétaires créés. Ainsi, se référant à ces chiffres, Monsieur le Ministre s’est dit convaincu des efforts considérables du Gouvernement, dans le cadre du recrutement des agents de l’État. 
 
Sur un autre volet, il a informé des audits mensuels effectués par le Gouvernement sur la masse salariale de notre pays, à la suite des résultats de l’audit physique et biométrique des agents de l’Etat, en 2012, et qui avait révèle 1169 postes fictifs pour un impact budgétaire de 5.700 000 000 FCFA. 
 
Sur la question de la mise en solde des corps émergents, il a précisé que les accords entre le Gouvernement et les syndicats d’enseignants prévoient la mise en solde de 10 000 maîtres et professeurs contractuels par an. Chaque année, le nombre de 4 000 agents est atteint à cause, notamment, des lenteurs dans la procédure. Mais, les dispositions en cours pour l’interconnexion des plateformes de la Solde, de la Fonction publique et de l’Education nationale permettront d’y remédier.
 
Autre point, le  paiement des rappels : Moustapha Ba fait savoir  que les accords entre le Gouvernement et les syndicats d’enseignants prévoient un paiement à hauteur de 50 milliards par an.  Ainsi fin octobre 2022, l’exécution de la mesure a atteint 45 milliards contre 42 milliards 587 millions à la même période en 2021. Chaque année, le montant de 50 milliards FCFA est dépassé. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici