Homme politique,député au Parlement à l’assemblée nationale et Président de PASTEF les patriotes, Ousmane SONKO s’est attribué une place de choix sur la scène politique sénégalaise. Arrivé en 3eme position lors de l’élection présidentielle au Sénégal, cet ancien fonctionnaire des impôts se présente comme une lueur d’espoir dans l’atmosphère plutôt chaotique de notre politique. Il a confirmé son statut par la pertinence de son discours et la
clarté de ses idées. Force est de constater que pour sa première tentative,l’ancien inspecteur des impôts s’est imposé en ralliant à sa cause 687065 électeurs. Or aux dernières élections législatives NDAWI ASKANW BI dont il était la tête de liste n’avait obtenu que 35705 voix. Ce
qui vaut son siège à l’Assemblée Nationale.

 

Le candidat de l’anti système a fait un grand bond en avant. Il est passé de 1,15% en 2017à 15,67% en 2019. La donne a changé en 2019 et Ousmane SONKO est parvenu à renverser la tendance. Une performance rarement réussi par un homme politique pour une première participation à une présidentielle. Un acte fort et à saluer. Loin d’appeler à une quelconque manifestation lors de la proclamation des résultats provisoires par la CNRV, Ousmane SONKO remobilise ses troupes et prépare les prochaines échéances électorales à venir à travers une tournée nationale et internationale. Toutefois, le leader de la coalition SONKO président à passé en criblé le processus électoral et dénoncent un scrutin « piégé en amont ». Un aspect qui aurait empêché la mobilisation d’une opposition à mettre en ballottage le président sortant partout au Sénégal. Convaincu que l’ensemble des sénégalais ont manifesté leur volonté de voir la fin d’un système en proie à la corruption. C’est dans ce sens qu’il déclare: »la démocratie en a pris un coup…il serait indispensable d’exiger et d’obtenir des réformes pour consolider notre démocratie ». Ceci dit, il entend être à la hauteur de toutes ces personnes qui ont porté leur choix sur sa personne et se dit ému face au dévouement de ces jeunes. Une tranche d’âge qui a cru à ses capacités et au changement de ce système qu’il a tant dénoncé. Il mise sur cette jeunesse ambitieuse ,convaincue et prête à se battre contre tous systèmes qui annihilent le développement socioéconomique. Il réitère son engagement vis à vis d’eux en leur promettant une émancipation économique et un progrès social. Le changement est en marche pour SONKO.

 

Fort de sa position sur l’échiquier politique sénégalais il est vu comme le représentant actuel de l’opposition dans toute sa splendeur comme WADE l’a été par sa posture ses positions et ses résultats. Et rien ne l’arrêtera car comme le dit il, l’Avenir c’est maintenant.En ces mots, Ousmane SONKO se consolide tout en se projetant vers 2024 . Un leader qui compte dans
un Sénégal de demain. De cette réécriture de l’arène politique le leader de PASTEF charme et donne de l’espoir à toute une population blasée depuis belle lurette par les fausses promesses des politiciens. Cependant la réalité politique est tout autre car il faut convaincre au delà des inconditionnels. Ousmane SONKO y arrivera t’il ? L’avenir nous le dira. La Vérité d’aujourd’hui ne serait pas forcément celle de 2024. De nouvelles alliances vont se dessiner et de nouvelles forces émergeront. Et l’expérience a montré qu’il est difficile de garder une virginité politique
pendant longtemps. L’important qu’ il fasse de ses choix ,ses priorités