Présidentielle en Côte d’Ivoire : l’opposition réagit à la candidature d’Alassane Ouattara

L’annonce du président Alassane Ouattara pour la présidentielle d’octobre prochain a provoqué de vives réactions. Si ses partisans ont fait la fête dans les rues d’Abidjan, l’opposition dénonce une violation de la Constitution.

En octobre 2020, les Ivoiriens voteront pour élire leur président. L’actuel chef de l’Etat, Alassane Ouattara, avait promis début 2017 de ne pas se représenter. Mais depuis, il entretient le flou sur ses réelles ambitions.

Face à lui, les adversaires se préparent. Ses anciens alliés du PDCI ont quitté la coalition RHDP et comptent bien présenter leur candidat Henri Konan Bédié.

En octobre 2019, l’ancien bras droit de Ouattara, Guillaume Soro, a annoncé qu’il se lançait dans la course. Depuis, il vit hors de Côte d’Ivoire, accusé de fomenter une insurrection dans son pays. Quant au FPI, il reste notamment suspendu au sort de l’ancien président Laurent Gbagbo toujours tenu à distance par la Cour pénale internationale.

“On a mal à notre Côte d’Ivoire”

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!