Présidentielle du 18 octobre : Sidya, Sylla et Siaka optent aussi pour le boycott

Alors que le dépôt des candidatures pour l’élection présidentielle du 18 octobre s’achève ce mardi 8 septembre 2020, plusieurs leaders politiques ont annoncé qu’ils ne prendront pas part à ce scrutin.

Il s’agit de l’opposant Sidya Touré, président de l’Union des forces républicaines (UFR), de Siaka Barry de  Guinée debout et de Mamadou Sylla de l’Union démocratique de Guinée (UDG).

Ce dernier qui s’était pourtant engagé dans la course électorale a fini par se retirer du processus, parce que le ‘’fichier électoral n’est pas assaini’’, mais aussi ‘’pour le respect de la mémoire des 200 victimes lors des manifestations, et l’agression contre les chefs coutumiers’’, a-t-il justifié.

« L’UFR ne participera pas à l’élection présidentielle  du 18 octobre 2020  conformément  à la position  du FNDC et de la majeure partie de nos militants », s’est justifié de son côté, Sidya Touré.

D’autres leaders comme Lansana Kouyaté du  PEDN (Parti de l’Espoir pour le développement national),  Faya Milimouno du Bloc Libéral (BL) et Bah Oury…, ont aussi décidé de ne pas prendre part à l’élection présidentielle.

Cependant, le principal opposant a pris lui la décision contraire. Hier lundi,  Cellou Dalein Diallo a déposé son dossier de candidature à la Cour constitutionnelle, avec pour objectif, « battre Alpha Condé, candidat pour un troisième mandat, dans les urnes ». Va-t-il y arriver ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!