Présidence de l’Assemblée : l’argument de poids de Barth pour faire désister Ahmed Aïdara

Les manœuvres vont bon train au niveau des états-majors politiques en vue de l’installation des députés de la 14e législature, le 12 septembre, avec comme point d’orgue l’élection du président de l’Assemblée nationale.

Au sein de Benno Bokk Yakaar (pouvoir), aucune tête ne dépasse pour annoncer sa candidature pour la succession de Moustapha Niasse. Le candidat de la majorité sera choisi par le Président Macky Sall.

Au sein de l’opposition, en revanche, la lutte de positionnement fait rage. Wallu a annoncé la candidature de Lamine Thiam du PDS tandis qu’à Yewwi Askan Wi, les noms de Barthélémy Dias et de Ahmed Aïdara circulent.

La conférence des leaders de cette coalition a demandé à ces derniers de faire profil bas en attendant que la question soit tranchée en interne. Le mot d’ordre est respecté, mais les manœuvres souterraines continuent.

D’après Le Quotidien, c’est le maire de Dakar qui mène l’offensive. Le journal révèle dans son édition de ce mercredi que Barthélémy Dias essaie de convaincre son homologue de Guédiawaye de retirer sa candidature.

La même source rapporte que l’argument principal de l’édile de la capitale est que son accession au perchoir est le seul moyen de lui éviter la prison, dans le cadre de l’affaire Ndiaga Diouf, ainsi qu’à Ousmane Sonko, accusé de viol par Adji Sarr.

Le Quotidien déclare avoir cherché en vain de joindre Ahmed Aïdara pour avoir sa réaction.

Toutefois des proches de Barthélémy Dias, repris par le même journal, croient savoir que si le maire de Dakar et celui de Pastef ne vont pas en prison, Macky Sall aura peu de chance d’obtenir un troisième mandat, voire de le briguer. Il les aura à ses trousses.

Dans le cas contraire, défendent les mêmes sources, la voie sera dégagée pour lui puisqu’il n’aura pas sur son chemin deux de ses plus farouches opposants.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici