Noo Lank tire sur Antoine Diome : “Le gouvernement minimise la tragédie migratoire”

«Le nouveau ministre de l’Intérieur a marqué et manqué sa sortie en affirmant que le gouvernement n’est pas intéressé à dénombrer le nombre de morts par les pirogues de l’émigration clandestine», considère le collectif Noo lank analysant ainsi la conférence de presse du gouvernement, mardi dernier, sur les sujets d’actualité.

Le mépris de l’Etat fustigé

Dans un communiqué, Pape Abdoulaye Touré et ses camarades estiment que Antoine Diome «confirme sa réputation de magistrat du Palais sans état d’âme». Sur la question de l’émigration irrégulière, ces activistes déplorent «le manque d’intérêt réel du gouvernement sur cette tragédie». Selon ce collectif, né il y a un an pour faire annuler la hausse sur le prix de l’électricité, le gouvernement fait preuve d’«indifférence et de passivité inconcevable face aux naufrages récurrents de Sénégalais en pleine mer».

Solutions accélérées sur les questions de l’heure

Si Noo lank «salue» la décision du gouvernement de communiquer sur les questions de l’heure, il n’y a vu, cependant, que «l’impuissance et le statu quo» dans la gestion des ministres. Pape Abdoulaye Touré et Cie estiment que les sujets d’actualité «méritent des solutions accélérées et ajustées et non juste des explications sur la vision et les rêves de Simba, le lion qui dort au sommet de la montagne des pouvoirs de l’Etat, mais qui est incapable de sortir de sa torpeur, et de redescendre pour aller parler aux jeunes et pêcheurs, comme on l’aurait attendu d’un bon chef de famille ou d’un chef éclairé». Ainsi Noo lank dit rester sur sa faim.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!