MEDITERRANÉE : 11 migrants morts noyés au large de la Libye

Méditerranée : 11 migrants morts noyés au large de la Libye (OIM) | ONU Info
Les naufrages meurtriers de migrants continuent en mer Méditerranée centrale, avec au moins 11 d’entre eux morts noyés au large de la Libye ce week-end, a indiqué l’Organisation internationale pour les migrations (Oim).
Sur la plage, des bâches noires renfermant des cadavres sont étalées le long d’une dune. « Les images de corps alignés sur les côtes libyennes sont devenues trop familières », a déclaré, hier, Safa Msehli sur Twitter, photo à l’appui. Cette porte-parole de l’Oim à Genève a confirmé la veille sur le réseau social qu’au moins 11 migrants se sont noyés dimanche matin lorsque leur embarcation a chaviré au large de la Libye, selon le témoignage de 10 survivants secourus par des pêcheurs et des garde-côtes. « Malgré des décès continus, très peu de mesures ont été prises par les États pour sauver des vies », a déploré Mme Msehli le jour du naufrage.
« Les pertes en vies humaines se poursuivent au milieu d’une hostilité pure et simple, du durcissement des politiques et du refus d’aider », a ajouté la porte-parole au lendemain de la tragédie.
L’Oim n’a pas précisé ni le lieu exact du naufrage de dimanche, ni la nationalité des victimes. Mais il s’agit d’un énième drame de la migration en Méditerranée. Selon l’agence , ce dernier drame est le troisième naufrage meurtrier enregistré la semaine dernière.
Dans l’après-midi de jeudi, un navire a chaviré au large de l’île italienne de Lampedusa. Quinze survivants de Libye, du Maroc, de Tunisie et d’Algérie ont été secourus par des pêcheurs et amenés à terre. Parmi les personnes portées disparues et présumées décédées, figurent quatre ressortissants libyens et un Marocain. Lundi dernier, le naufrage d’une embarcation de migrants au large de la ville côtière de Sabratha, dans l’ouest de la Libye, avait fait 15 morts, dont deux enfants.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!