Un sursaut de révolte au sein de son Parti a été mis en sourdine par le chef de l’Etat. Des mouvements d'humeur ont été notés dans le parti au lendemain de la nomination du premier gouvernement qui accompagnera le Président dans son mandat. En effet certains partisans n'ont pas caché leur mécontentement d'avoir été zappés.

Le plus en vue c'est Mame vote Diam qui n'a pas hésité d'exprimer sa colère via sa page Facebook. Le responsable koldakois a soutenu "qu'il était temps pour lui de mener une vraie introspection au sortir de la quelle il définira sa ligne de conduite". D'autres aperistes moins audacieux ont préféré exprimer leur frustration en sourdine.

Pour certains la formation du nouveau gouvernement ressemble à une sanction contre l'APR. Car soulignent ils parmi les 20 ministres qui ont quitté le gouvernement plus de 10 sont des aperistes de la première heure. Aujourd'hui ils considèrent qu'aucun des membres ne figure dans le gouvernement : ni la responsable des femmes  Mareme BADIANE; ni le directeur des structures Mbaye NDIAYE, ni la responsable des jeunes  Thérèse FAYE, ni  Mouhamed SALEH icône du Parti encore moins les responsables comme Abdou MBOW,  Mor  NGOM entre autres, tous des caciques de la formation de l'APR.

C'est dans cette ambiance de frustration et de mécontentement que le Président Macky SALL présidera ce lundi son SEN.