Mali : Tensions entre Assimi Goïta et le Guy Marius Sagna local

Au Mali, Ben Le Cerveau est une sorte de Guy Marius Sagna de Bamako. L’homme s’est fait connaître par la virulence de ses sorties contre la France mais aussi ses attaques contre la CEDEAO, ou les Nations Unies. Il était jusque-là l’un des soutiens de poids de la junte dans l’opinion publique. Mais cette période est révolue. Adama Ben Diarra, de son vrai nom, qui est membre du Conseil de transition malien,  a dénoncé l’attribution de 26 nouveaux sièges au Conseil national de transition (CNT), conspuant une augmentation « incompréhensible du budget » qui pourrait représenter, selon lui, trois milliards de francs CFA pour les caisses de l’État. Devant ses partisans, le président du mouvement Yerewolo a également réagi à l’augmentation du budget de la présidence, ainsi qu’au projet de loi prévoyant l’obligation du port du casque pour tous les conducteurs de deux-roues. Des décisions révélant une forme « d’amateurisme », des autorités, selon « Ben le Cerveau ». “Nous craignons qu’Assimi Goïta et les colonels soient manipulés. Adama Ben Diarra a simplement tiré la sonnette d’alarme afin de protéger le président”, explique l’un de ses collaborateurs, Bassaro Sylla, pour justifier cette colère de Ben contre Goïta. 
 
 
 Toutefois, pour certains observateurs, cités par Jeune Afrique, la sortie de « Ben le Cerveau » pourrait bien être l’expression de rancœurs personnelles. « Les colonels avaient promis l’intégration de trois membres de Yerewolo dans la liste additionnelle des membres du CNT, ça n’a pas été le cas et Ben Diarra a donc décidé de répliquer », croit savoir un chercheur qui a requis l’anonymat.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici