Mairie Parcelles : Khadim Gadiaga prêt à défier Moussa Sy, si …

En perspective des Locales prochaines, les Parcelles Assainies font l’objet tous azimuts de convoitise. Aussi bien dans l’opposition qu’au sein de la majorité, on met les bouchées doubles pour alterner le maire Moussa Sy, après 14 ans au poste. Et Khadim Gadiaga de l’Apr dit s’opposer à sa réélection, si son mentor Amadou Ba déclinerait l’offre des Parcelles Assainies.

“Si Amadou Ba, le coordinateur de BBY au Parcelles Assainies n’est pas candidat à la Mairie, je vais déclarer la mienne et aller aux élections comme je l’avais fait en 2014. Car, les Parcellois attendent de nous un changement. C’est pourquoi il ont voté massivement pour le compte de notre coalition”.

Cet appel du pied de Khadim Gadiaga au “patron des Parcelles Assainies et Dakar atteste d’un message à plusieurs inconnus. D’abord des incertitudes pour la participation de Amadou Bâ, ancien ministre de l’Economie, et l’éventuel choix de Moussa Sy pour représenter la coalition BBY.

Et pour parer au plus pressé, Khadim Gadiaga met la pression et sur Amadou Bâ et sur Moussa Sy. Le premier de se déterminer, car “étant l’étendard d’une population qui lui obéit au doigt et à l’œil . Et la dernière Présidentielle a témoigné de l’apport de cette commune dans la victoire de Dakar. Le deuxième pour lui dire que, après 14 ans, il faut débarrasser le plancher.

“Je n’ai aucun problème avec Moussa Sy, c’est mon grand, mais cette fois, il faut que la mairie bouge. Il faut mettre la commune avant le parti. Les Parcelles Assainies ont tout donné. Dakar à besoin d’un leadership, à l’instar des autres communes et départements au Sénégal”, argue Khadim Gadiaga.

“Il faut oser le dire, Amadou est le leader de la région de Dakar. On ne peut pas être délégué régional lors de l’élection Présidentielle, tête de liste du département de Dakar, toutes gagnées, et coordonnateur de Dakar lors du Référendum, et que certaines personnes dépourvues de base veulent sabler son couscous, créant des polémiques dans notre dos”.

Sa réquisition balancée tout de go, Khadim Gadiaga invite les Parcellois à se tenir “prêts à travailler pour le changement dans notre commune, plus de 14 ans à la tête de notre commune, c’est trop, levons nous tous”.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!