L’ONU réclame une trêve humanitaire en Syrie

0
274

Cette campagne militaire utilisant bombes, barils d'explosifs et obus est d'une rare intensité, même pour un pays ravagé depuis 2011 par une guerre qui a fait plus de 340.000 morts.

Jeudi, le représentant syrien à l'ONU, Bachar Jaafari, avait réitéré la position du régime, déterminé à reprendre coûte que coûte l'ensemble du pays, y compris la Ghouta. "Oui la Ghouta orientale deviendra un nouvel Alep", a-t-il martelé.

Déclenché en 2011 par la répression de manifestations pacifiques pro-démocratie, le conflit qui a opposé au départ les rebelles au régime, s'est complexifié avec l'implication de groupes jihadistes et de puissances étrangères.

Grâce à l'appui militaire de Moscou, le régime a renversé la donne en multipliant les victoires face aux rebelles et aux jihadistes, jusqu'à reprendre le contrôle de plus de la moitié du territoire.

24/02/2018 18:55:55 -          Douma (Syrie) (AFP) -          © 2018 AFP