Lettre Guy Marius Sagna : L’Etat ouvre une enquête

La lettre de Guy Marius Sagna dans laquelle il dénonce les conditions inhumaines de détention à Rebeuss installe le malaise au sein de l’administration pénitentiaire.

Selon L’Observateur, l’État a lancé la traque aux  complices de l’activiste qui l’aurait aidé à sortir sa lettre de la prison de Rebeuss.

Guy Marius Sagna risque gros s’il est avéré qu’il est l’auteur de la correspondance dont il dément, selon le directeur de la Mac de Rebeuss, la paternité.

Le membre de «Frapp/Fance Dégage» pourrait être poursuivi pour sortie irrégulière de correspondance. Une infraction punie d’une peine allant de 1 à 6 mois de prison par le Code pénal.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!