Législatives, révision de la Constitution: en Guinée Alpha Condé monte au front

Le Président guinéen Alpha Condé s’est adressé à son peuple ce mercredi soir et a appelé à l’organisation des élections législatives avant la fin de l’année en cours. Il a demandé à son Premier ministre d’engager un dialogue inclusif avec tous les acteurs politiques, la société civile, les syndicats et les institutions républicaines sur une éventuelle modification de la Constitution.

Le président guinéen Alpha Condé a annoncé mercredi le lancement prochain de larges « consultations » portant notamment sur la Constitution, alors que l’opposition lui attribue la volonté de vouloir modifier la loi fondamentale afin de pouvoir se représenter en 2020. « Le peuple a l’occasion d’exprimer sa volonté lors des élections. A ce propos d’ailleurs, j’invite tous les acteurs impliqués dans l’organisation des élections législatives à doubler d’effort et d’ardeur dans le travail pour que les élections se tiennent dans le courant de cette année. J’engage le Premier ministre et chef du gouvernement à soutenir et accompagner la commission nationale indépendante «Ceni» afin de créer les meilleures conditions de préparation et d’organisation des scrutins attendus dans notre pays. »

« Tout sujet peut être discuté… »

« La Guinée n’est plus la même avec le réveil des consciences, c’est pourquoi je comprends les débats en cours dans le pays sur tous les sujets de préoccupations, y compris la Constitution.

Mais comme je l’ai dit auparavant, il ne m’appartient de trancher ou de choisir à la place des Guinéens. Avant toute prise de position personnelle, il est de mon devoir d’écouter tout le monde. Pour ce faire, j’ai laissé le Premier ministre et chef du gouvernement initier des consultations avec les institutions de la République, les partis politiques, les syndicats, les représentants de la société civile, pour recueillir les avis des uns et des autres s’il y a des fois une question.

Tout sujet peut être discuté dans une démocratie. »

Si les partisans du président manifestent régulièrement leur enthousiasme pour un changement constitutionnel, plusieurs membres du Front national pour la défense de la Constitution (FNDC), créé en avril pour s’opposer à un troisième mandat d’Alpha Condé, ont été interpellés en avril et mai lors de manifestations émaillées d’incidents, avant d’être relaxés par la justice.

16 Commentaires

  1. I dߋn’t know whethеr it’s just me or if everybodsy else experiencing problems with yօur blog.
    It looks like some of the written text in your pߋsts aree running
    off the screen. Can somebody else please provide feedback and let me know if this is happening to them toо?
    Thiis may be a isѕue with my internet browser because
    I’ve hɑd this happen previously. Kᥙdos http://pipinghouse.ir/index.php/component/k2/itemlist/user/239689

  2. Yoᥙ really makе іt seem so easү together with your presentatiօn however I find thіs matter
    to be really one thіng that I tһijnk I would never understand.
    It sort oof feels too complicated and extremely huge for me.
    I am looking forward in yoᥙr nsxt ρut up, I will attempt tto get the grasp of it! http://99kh.net/comment/html/?70641.html

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!