Le pouvoir de la rue, dans la rue !

0
154

"Le pouvoir de la rue dans la rue"

Hier en Algérie, aujourd'hui au Soudan la rue prend le pouvoir. Des hommes et femmes, jeunes, vieux sortent pour exprimer leur ras-le-bol et à l'occasion se débarassent de leurs "tyrans". Au début l'oligarchie résiste toujours, puis elle cherche des arrangements, des compromissions et quand la poussée est constante, elle céde une partie de son pouvoir en sacrifiant les icônes.

Ceci est une loi naturelle: quand une grosse pierre barre le chemin du village, les gens l'escaladent, la contournent, cherchent un autre chemin. Et le jour où ils en ont marres, ils s'organisent, se liguent, soulèvent la pierre et la déplacent. De gré ou de force, le "tyran" subit alors la volonté du peuple.

Mais chaque fois que la rue prend le pouvoir, nous sortons de la normalité. La rue n'est jamais quantifiable et ne reflète jamais l'exacte mesure de la volonté générale. Elle est toujours l'expression d'une opinion qui semble majoritaire plusieurs facteurs aidant. Le plus important est à coup sûr l'audience que lui accorde les médias traditionnels et virtuels.

La rue n'est pas démocratique. Elle énonce une perception, un sentiment qui donne l'allure du majoritaire. Elle est bruyante, un bruit assourdissant qui impressione. Elle développe une illusion. Une illusion qui n'a de prise que sur les nations où les voix sont censurées.

La rue est autocratique. Elle n'accepte pas la contradiction, l'autre point de vue est anti-revolutionnaire. Elle classifie les hommes et femmes en camps opposés farouchement. Seule sa vérité est acceptable et quand cela est nécessaire, elle l'impose par la violence si l'argumentation échoue.

Dans aucune nation ou l'homme s'exprime librement, la rue ne prend le pouvoir. Les normes organisent l'expression du pouvoir des urnes qui aujourd'hui est le compromis qui engage les hommes dans leur souci de se gouverner et d'être gouverné. Partout où les urnes sont bâillonnées le pouvoir prend la rue.

#ElBechir
#Bouteflika
#saillies
#Soudan
#Algerie

Des soudanais et soudanaises qui défient #Elbechir