“Le faux débat sur l’homosexualité, un facteur qui a favorisé la débâcle de BBY à Dakar” (Alioune Ndoye)

La perte par la coalition au pouvoir BBY de nombreuses localités (Dakar,  Ziguinchor, Thiès, Kaolack) s’explique aisément pour le maire de Dakar-Plateau qui a résisté à la tsunami de Yewwi Askan Wi.

Pour Alioune Ndoye, qui s’exprimait  mercredi sur Rfm matin, habituellement la ville capitale résiste au parti au pouvoir, “mais on a gagné de nombreuses localités à travers le pays. Mais la capitale est importante, parce que notre combat était de la gagner, mais le peuple est souverain. Maintenant, il faut se mettre au travail pour respecter les promesses de campagne”.

A l’origine de la débâcle de BBY ? Le maire Alioune Ndoye met d’abord en exergue cette fausse rumeur reprochant à la coalition au pouvoir de soutenir l’homosexualité. “C’est un faut débat, ce ce n’est pas sérieux, c’est antidémocratique”, a-t-il martelé.

Les autres écueils, poursuit-il, Dakar c’est la capitale, c’est plus de 30% de l’électorat, avec ses difficultés de toutes sortes, et cela pèse lourd, sans distinction, sur les épaules du pouvoir; ensuite, on avait en face une coalition, car l’opposition a toujours une prime de confiance dans la capitale.

Toutes choses qui font qu’il faut analyser de façon très sérieuse ces phénomènes, en perspective surtout des élections nationales. Et jusqu’ici, rappelle M. Ndoye, BBY n’a pas perdu d’élections de cette trempe.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici