La France arme le Bénin contre le terrorisme : 8 Véhicules de l’Avant Blindé (VAB) livrés au pays


Le Bénin fait face à la menace djihadiste dans certaines zones frontalières de sa partie septentrionale. En juillet 2022, lors de la visite officielle du président français Emmanuel Macron dans le pays, Patrice Talon avait demandé à son homologue des équipements militaires. Trois mois plus tard, c’est-à-dire, en octobre 2022, Paris livre 20 pickups militarisés Masstech à Porto-Novo.
 
Le vendredi 20 janvier 2023, la France a encore remis aux forces armées béninoises 8 Véhicules de l’Avant Blindé (VAB) sur une prévision de 15. Ces véhicules sont équipés d’armes d’appui et de moyens de vision nocturne. Ils offrent un transport sécurisé des troupes sur les théâtres de conflit et les protègent contre les armes utilisées par les terroristes et leurs mines artisanales.
 
Ils « servaient il y a peu de temps dans l’armée française »
 
Lors de la cérémonie de remise de ces équipements à la partie béninoise, l’ambassadeur de France au Bénin, Marc Vizy a expliqué que ces blindés étaient utilisés il y a peu dans l’armée française. ” Les 8 véhicules mis à la disposition des forces armées béninoises, servaient il y a peu de temps dans les unités françaises.  Si nous décidons de nous en séparer au profit du Bénin, c’est parce que nous poursuivons le même objectif : apporter la résistance la plus ferme au totalitarisme qui s’exprime aux frontières nord du Bénin par le djihadisme. Cet extrémisme violent frappe durement les populations” a déclaré M. Vizy.
 
« Le Bénin reste sensible à vos efforts à nos côtés depuis le début de cette crise » lui a répondu le chef d’Etat-major général de l’Armée béninoise , le Général Fructueux Gbaguidi. Ses hommes ont déjà été formés pour une bonne utilisation de ces véhicules militaires mais aussi pour leur maintenance.
 
Un hélicoptère de combat réceptionné en août 2022
 
 La livraison de ces VAB intervient à un moment où le gouvernement béninois s’emploie à équiper les forces de défense et de sécurité. En août 2022, le pays a réceptionné un nouvel hélicoptère de combat. Le but de l’exécutif est aussi d’acheter des drones, des équipements de protection individuels et collectifs, des matériels destinés aux actions dans la profondeur ennemie et autres.
 
Depuis  2021, le Bénin est en guerre contre le terrorisme. C’est à la fin de cette année-là, qu’il a essuyé sa première attaque djihadiste. Il y en a eu d’autres les mois suivants, avec parfois un bilan humain lourd pour les soldats béninois. Les djihadistes ont également essuyé des pertes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici