Joal / Tentative de viol à 4 heures du matin : Une sage-femme en soins intensifs avec de graves blessures

sage-femme

La sage-femme d’Etat communautaire G. Sagna a échappé au pire. En service de garde vers 4 heures du matin, ce mardi 22 juin, à la maternité du poste de santé de Fadial dans le district de Jaol, elle a été victime d’une tentative de viol.

«Elle a été agressée par un malfaiteur qui voulait abuser d’elle. Comme elle a résisté, il lui a lacéré la main. Je me demande si elle pourra retrouver l’usage de sa main gauche. Pis, il lui a donné un autre coup dans le dos », a informé la présidente de l’Association nationale des sages-femmes d’état du Sénégal, Bigué Ba Mbodji.

Avant de pester: «C’est inadmissible et c’est récurrent. Les sages-femmes travaillent dans des conditions difficiles, loin de tout et dans l’insécurité la plus totale. Elles sont les victimes de tous ces malfaiteurs qui viennent soit pour leur prendre de l’argent soit pour les violer ou même les tuer. Ce sont des sages-femmes qui ne sont pas recrutées par l’Etat, elles sont payées avec des sommes dérisoires par les collectivités locales».

La gendarmerie saisie

Selon les informations reçues, G. Sagna est présentement en soins intensifs à EPS de Grand Mbour accompagnée de son ICP.

«Nous condamnons cet acte ignoble et criminel de ce criminel qui a abandonné son arme blanche sur les lieux. La gendarmerie a été très vite saisie de cette infraction », souligne la présidente des sages-femmes du Sénégal. Tout en renseignant: «Nous lui souhaitons un très prompt rétablissement afin qu’elle puisse nous revenir dans le meilleur de son état sanitaire. Nous invitons tous les collègues à renforcer davantage la sécurité au niveau des services et à redoubler de vigilance ».

Le Bureau exécutif (BE) de l’Association a été convoqué, ce mardi à 15 heures en réunion d’urgence au Centre de santé pour statuer sur cette affaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!