Le président Macky a compris que la population sénégalaise milite dans sa majorité pour la paix. Les sénégalais sont en moyenne gentils, hospitaliers et non violents. Il confond ces qualités du peuple à de la trouille. C’est pourquoi,

  • il s’est permis de manipuler les sénégalais pour se maintenir au pouvoir.
  • Il utilise les moyens de l’État pour éliminer des adversaires et gagner facilement les élections.
  • Il a changé les règles du jeu électoral à sa faveur par la loi sur le parrainage.
  • Il a réussi à faire faire les sénégalais des élections dans lesquelles, il a sélectionné ses adversaires, il a définit les règles, il a distribué les cartes d’électeurs à sa guise et modifier la carte électorale.

Toutes ces modifications survenues aux derniers moments, sont contraires aux recommandations de la CEDEAO, qui interdisent le changement du processus électoral six mois avant la tenue des élections. En d’autres termes le pouvoir a commis beaucoup d’erreurs sur sa gestion du processus électoral pour gagner en amont les élections présidentielles de 2019 au premier tour.

Heureusement, il ne détient pas toutes les clés. Il ne maîtrise pas les réseaux sociaux. Il ne détient pas les sources d’informations, non plus. Aussi des applications ont été développées pour centraliser les vrais résultats. En plus de tout cela, le peuple lui a répondu intelligemment avec un taux de participation très fort aux élections. Ce qui rend difficile voir impossible une victoire au premier tour. Il va devoir passer par un deuxième tour pour être réélu. Les sénégalais sont convaincus qu’un deuxième tour était inévitable mais ils ont continué leur plan et se sont finalement déclarés vainqueurs avec 58% des voix !

Laisser un commentaire