IDY ANNONCE LA RELANCE DE LA LIGNE DAKAR-BAMAKO ET TACLE MACKY

0
39
Le président de la coalition Idy2019 a annoncé hier, dimanche 3 février que sa première mesure en tant que président sera la reconstruction de la ligne ferroviaire Dakar-Bamako.  En meeting d’ouverture de la campagne électorale, le président du parti Rewmi a eu droit à une mobilisation exceptionnelle dans son fief, la capitale du Rail.
Le candidat de la coalition Idy2019 est entré de plain-pied plein la campagne électorale. A Thiès hier, pour son premier meeting Idrissa Seck a été accueilli par une foule de militants massés le long de la route nationale 2, de l’entrée de la ville de Thiès, à la mythique place de la promenade Thiessois. Prenant la parole, il s’est ainsi engagé à remettre sur les rails la ligne Dakar-Bamako.

S’adressant à ses inconditionnels venus massivement répondre à son appel, Idrissa Sack a déclaré, une fois élu président de la République, la première mesure qu’il prendra pour la région de Thiès sera la reconstruction de la ligne ferroviaire Dakar-Bamako. Auparavant, Idrissa Seck a peigné, en noir le bilan des sept ans du président Macky Sall qui a fini selon lui par «mettre le Sénégal à terre». Poursuivant son propos, Idrissa Seck a également dénoncé la gestion clanique des ressources du pays par la «dynastie Faye-Sall» qui selon lui, «dilapide toutes les ressources du pays au moment où l’éducation, la santé et d’autres secteurs de la vie nationale sont plongés dans des crises profondes».

Toujours dans ce registre du «bilan chaotique» des sept ans de la gouvernance du président Sall, le candidat de la coalition Idy2019 a dénoncé la pénurie d’eau que connait actuellement Dakar. Sous ce rapport, il a tenu à prévenir sur une hausse généralisée des prix en cas de réélection du président Sall qui selon lui, a déjà donné gage à certains de ses paires de revoir à la hausse les prix au lendemain de la présidentielle. Il faut souligner que le cortège d’Idrissa Seck a été accueilli à l’entrée de la ville par une dizaine de conductrices de motos jakarta et une foule de militants habillés aux  couleurs orange. Ces derniers ont formé une haie le long de la route nationale 2 de l’entrée de la ville jusqu’à la place de la promenade de Thies où s’est tenu ce premier meeting.
Du coté des leaders de la coalition Idy2019 présents lors de cette rencontre, il y avait Pape Diop, président de la Convergence Bok Gis Gis, Moustapha Guirassy, Amsatou Sow Sidibé, le capitaine Dieye, Hadjibou Soumaré, Thierno Bocoum, Malick Gakou pour ne citer que ceux-là.

Thies déroule tapis rouge à Idy

Le président de la coalition Idy2019 semble avoir le vent en poupe. Après la vague de ralliement des leaders de l’opposition à son camp, Idrissa Seck qui a choisi sa ville natale, Thiès, pour le démarrage de sa campagne électorale a eu droit à un accueil royal. Les populations de la capitale du rail sont, en effet, sorties massivement pour lui réserver, lui et les membres de sa délégation, un accueil en grande pompe. Vêtus de tee-shirts à son effigie et des boubous traditionnels pour les femmes aux couleurs orange du parti de l’ancien Premier ministre du président Abdoulaye Wade, les militants de la coalition Idy2019 ont transformé les abords de la route nationale 2 de l’entrée de la ville de Thiès à la place de la promenade thiessois, à une marrée humaine.

Arrivée à l’entrée de la ville vers les coups de 18 heures avec son cortège de plus de 40 véhicules, Idrissa Seck a mis plus trois tours d’horloge pour arriver à la place de France où une foule de militants l’attendait. Sur place, Idrissa Seck a été contraint par de la foule de militants à rester dans son véhicule et d’y faire sa déclaration, faute de voie de passage. Certains leaders qui l’ont accompagné également, n’ont pas pu descendre de leur véhicule à l’image de Malick Gakou, Pape Diop, l’ancien Premier ministre Hadjibou Soumaré pour ne citer que ceux-là.  Prenant la parole, le président de la coalition Idy2019 est revenu sur son choix porter sur Thiès pour démarrer sa campagne. Et c‘est pour déclarer ceci : «Il est tout à fait normal pour un leader qui aspire à diriger le pays de commencer par mesure sa popularité au niveau de sa propre ville. Je suis touché par engagement et votre mobilisation».

«Macky, sera le premier président  sortant de l’histoire politique du Sénégal a être battu dès le premier tour»
Accueilli par une foule de militants lors de sa première sortie hier, à Thies, Idrissa Seck, candidat de la coalition Idy2019 a annoncé la fin du régime du président Sall. S’adressant à ses militants depuis son véhicule qui est bloqué par la foule, à environ 100 mètres du podium, Idrissa Seck qui a commencé par remercier ces derniers pour leur mobilisation et a déclaré que Macky Sall sera le «premier président  sortant de l’histoire politique du Sénégal à être battu des le premier tour. La première économie que nous allons c’est d’éviter de gaspiller de l’argent pour l’organisation d’un second tour».

Poursuivant son propos, le président du parti Rewmi explique avoir noté tout le long du parcours qui l’a conduit jusqu’à Thies, la déception dans les yeux de beaucoup de sénégalais.

«En venant ici, j’ai vu les médecins marchaient, des militaires, des enseignants, des jeunes, des femmes et des personnes du 3ème âge, tous marchaient au cri nous en avons mare du régime de Macky Sall», a-t-il martelé sous les cris de ses partisans qui scandaient «Idy président».  «On ne dirige pas un peuple comme le Sénégal par la force et le niangal. On dirige avec bonté et douceur. Macky Sall n’a pas compris que le peuple ne tolère pas l’injustice. Le peuple n’accepte pas l’accaparement de ses richesses par la famille Faye-Sall», a-t-il ajouté encore avant de lancer : «il aurait pu nous emprisonner tous, empêcher nos candidatures par son parrainage mais s’il en resté un seul, il allait le battre parce que le peuple est plus que jamais déterminé à abroger les 7 ans de souffrance».

www.sudonline.sn

Répondre

S'il vous plaît entrer votre commentaire!