Grève Sde: Les vérités de Serigne Mbaye Thiam

S’adressant à l’intersyndicale des travailleurs de la Sde, Serigne Mbaye Thiam n’a pas mâché ses mots. En attendant leur rencontre prévue dans la soirée, le ministre de l’Eau et de l’Assainissement a annoncé la couleur. « Un travailleur a le droit d’aller en grève pour réclamer son salaire ou sa hausse, ou bien demander de meilleures conditions de travail. Mais, il n’a pas le droit d’avoir des actions dans la société. Cependant, l’Etat l’a fait avec les travailleurs de la Sde afin que les salariés s’identifient au fonctionnement de la boîte. Les agents de la Senelec et autres n’ont pas ce privilège. De plus, ils doivent savoir que la société qui gère l’eau est une société privée, pas celle de l’Etat », a-t-il pesté.
Serigne Mbaye Thiam de lancer : « Il faut qu’on leur dise la vérité car ce n’est pas une obligation. Mieux, ils veulent une part du capital de l’Etat c’est-à-dire 5 sur ses 25 %. Qu’ils sachent que le gouvernement du Sénégal ne peut pas dépasser le 10%. On pouvait ne pas accepter qu’ils soient membres du Conseil d’administration ».
Plus loin, il explique : « L’Etat doit être à l’écoute du peuple sénégalais mais ce dernier aussi doit avoir le sens de la responsabilité. C’est la raison pour laquelle les préfets et les gouverneurs ont réquisitionné les employés qui sont dans le plan technique ou le plan d’exploitation pour assurer le service public de l’eau. Nous ne l’avons pas fait pour les contrecarrer mais c’est juste qu’on ne peut pas manquer de ce liquide précieux ».
En effet, l’intersyndicale des travailleurs de la Sde a décrété un mot d’ordre de grève de 72 heures (du lundi au mercredi).
Pour rappel, l’actionnariat est ainsi réparti : 25% pour l’Etat du Sénégal, 20% destinés au privé national, 10%  au profit des travailleurs et 45 % pour Suez group.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!