Graves révélations sur les véhicules d’occasion importés

Single Post

Un nouveau rapport du Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE) fait de graves révélations sur les véhicules d’occasion importés au Sénégal et en Afrique.

Selon le document parcouru par Rewmi Quotidien, entre 2015 et 2018, 14 millions de véhicules légers d’occasion ont été exportés dans le monde.

Environ 80% de ces exportations ont été effectuées vers des pays à faible et moyen revenu, dont plus de la moitié vers l’Afrique.

Par conséquent, l’exportation de véhicules d’occasion vers les pays en développement a de graves conséquences sanitaires.

Ces véhicules contribuent de manière significative à la pollution atmosphérique et entravent les efforts visant à atténuer les effets du changement climatique.

Ce n’est pas tout. Le secteur des transports est responsable de près d’un quart des émissions mondiales de gaz à effet de serre liées à l’énergie.

Plus précisément, les émissions des véhicules sont une source importante de particules fines (Pm2,5) et d’oxydes d’azote (Nox) et sont des causes majeures de la pollution atmosphérique urbaine.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!