Foncier, recrutements fictifs : La réplique de Diagne Sy Mbengue qui annonce une plainte contre…

L’ancien maire de Tivaouane Mamadou Diagne Sy Mbengue, depuis l’étranger, a réagi après les graves accusations portées à son encontre par le 3è adjoint au maire Moustapha Thiam Mboup dit Dialimar au sujet de recrutements fictifs et de lotissements irréguliers réalisés par l’équipe sortante. Dans un article paru dans la presse et dont nous avons reçu copie, Diagne Sy botte en touche et annonce une saisine de la justice.
 
L’ancien édile n’a pas perdu du temps pour réagir aux accusations de recrutements fictifs. Il pense que c’est dans son intérêt de « porter plainte et de servir une citation directe à l’auteur de tels propos pour mettre à nu la mythomanie et le degré de malhonnêteté de celui qui a tenu de tels propos et tous ceux qui seraient en phase avec lui ».
 
Diagne Sy de rappeler d’emblée, qu’à sa prise de fonction, il a « maintenu tous les contractuels trouvés à la mairie vu que c’était des fils de Tivaouane. Quant aux lotissements dont ils parlent, ceux de Goumoune et de Khalifa Ababacar Sy ont été autorisés avant son arrivée en 2014. C’est celui de Yadjine qu’il a initié de bout en bout jusqu’à l’obtention de l’autorisation de lotir du ministre de l’Urbanisme pour 5000 parcelles et équipements divers.
 
D’ailleurs, rappelle-t-il, seul le lotissement Khalifa Ababacar Sy a connu un début d’exécution pour moins du 1/3 de l’assiette avec, pour l’essentiel des notifications pour les propriétaires de champs, du géomètre et de quelques demandeurs. Quant à Toro Malick, le conseil municipal avait enjoint le maire pour mettre fin aux lotissements privés anarchiques effectués par les propriétaires de champs suivant des plans qui ne rimaient à rien, alors qu’ils avaient vendu les parcelles à des tiers, avec l’absence d’équipements et de voiries appropriées.
 
C’est ainsi qu’en accord avec les exploitants agricoles, dans cette zone d’habitation suivant le Plan Directeur d’urbanisme réalisé sous le magistère du maire sortant, il a été réalisé un plan d’aménagement global qui fait de cette zone la continuité du lotissement Dabakh réalisé par son prédécesseur.
 
Pour l’essentiel, les parcelles ont été réattribuées à ceux qui en avaient acheté auprès des exploitants et au géomètre, défend-il.
 
Justement, l’affaire du géomètre qui a encaissé l’argent de tiers ne concerne aucunement la Mairie qui n’a fait que lui notifier les parcelles lui revenant en guise de paiement en nature de ses prestations, avance encore Diagne Sy. Pour lui, la mairie n’avait aucune connaissance des relations du géomètre avec des tiers.
 
Pour ce qui est de la passation de service, la photo illustrative des journaux montre qu’elle a bien eu lieu entre les maires sortant et entrant. « Mais la nouvelle équipe n’a rien pu trouver de plus irrationnel et d’inélégant que de démettre le SG sortant Amadou Moustapha Diagne et de sceller son bureau dès la publication de la note mettant fin à ses fonctions. Il l’a d’ailleurs fait constater par huissier. Dans ces conditions, s’il n’y a pas eu passation entre les deux SG et la remise des documents utiles, c’est bien de leur faute », regrette l’ancien maire.
 
S’agissant de matériel trouvé sur place, « tout est matérialisé dans le document de passation et mensonge ne peut être plus énorme que de parler de 2 ou 3 ordinateurs » selon toujours Diagne Sy, qui rappelle qu’il « n’avait pas de bureau ni mobilier à son élection comme maire et un hôtel de Ville flambant neuf leur a été légué avec des équipements et mobiliers appropriés dans tous les services et bureaux des adjoints, secrétaire municipales et secrétaires, dont celui de l’état civil qui fonctionne à plein régime et sous un format informatisé sous DSM ».
 
A son actif, il rappelle la construction du foirail moderne bâti sur 16 ha, le centre socio-collectif, l’infirmerie de la Hadara, des tricycles, des équipements marchands…. Pour Diagne Sy, la nouvelle équipe n’est pas attendue sur des calomnies et prétextes mais plutôt sur le respect des promesses faites aux Tivaouanois.
 
Enfin, il regrette que l’équipe actuelle ait choisi de priver les jeunes Tivaouanois de deux parcours sportifs et d’un terrain multifonctions dont les marchés ont déjà été attribués. Il en est de même de l’infirmerie de la Hadara construite et équipée mais abandonnée.
 
Déchu de la mairie de Tivaouane lors des dernières élections locales, Diagne Sy Mbengue a aussitôt mis sur pied, le 26 mars 2022, un Mouvement dénommé Tivaouane Ba Faww (TBF) qui démultiplie les bonnes actions au bénéfice des populations et s’est imposé à Tivaouane en moins d’un an d’existence, rappelle-t-on.
 
Laissant derrière lui les perspectives municipales dont il dit avoir tourné la page, Diagne Sy dit réitérer son « soutien sans faille à son mentor le Président Macky Sall pour continuer à mener à bon port le Sénégal qu’il a pu profondément changer en 10 ans avec des infrastructures exceptionnelles qui l’ont mis définitivement sur les rampes de l’émergence ».
 
En écho au gamou célébré le 08 octobre prochain, il conclut en ces termes : « le thème du Maouloud de cette année: ” Ne dites que du bien des gens” devait nous inspirer mais hélas, certains qui cherchent à réussir leur vie et n’exister que par la politique, n’ont pas de limite. Tivaouane jugera… ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici