Faites attention à…” : Les consignes du Juge aux jurés du procès Benjamin Mendy


L’heure du verdict approche pour l’international français d’origine sénégalaise.

Le juge du procès de Benjamin Mendy a rappelé aux jurés qu’ils devaient faire abstraction de toute “vision moralisatrice” au moment de prendre leur décision sur la culpabilité ou non du footballeur français de Manchester City.

L’heure du jugement approche. Avant les plaidoiries de la défense et de l’accusation dans le procès de Benjamin Mendy et de Louis S. Matturie, le juge a pris soin de rappeler mercredi les fondements de la justice aux membres du jury.

“Si vous n’êtes pas sûrs qu’un accusé est coupable de l’accusation à laquelle il fait face, votre verdict doit être non coupable”, a déclaré le juge Steven Everett, selon la retranscription du Manchester Evening News, en vertu de la présomption d’innocence et du principe du doute qui profite au mis en cause. Ce qui a d’ailleurs fait dire au magistrat que Benjamin Mendy et Louis S. Matturie n’ont “pas à prouver quoi que ce soit”, mais que c’est à l’accusation de démontrer la culpabilité des accusés.

“Il vous appartient entièrement de décider quelles preuves sont fiables et quelles preuves ne le sont pas, a dit le juge. Vous n’avez pas à décider de chaque point litigieux, seulement de ceux qui sont nécessaires pour que vous puissiez rendre vos verdicts”.

 
“Ne pas faire de fausses suppositions”

L’importance de traiter séparément les cas de Benjamin Mendy et Louis S. Matturie a également été soulignée: “Ce que vous ne devez pas faire, c’est supposer que vos verdicts doivent être les mêmes pour les deux accusés”. Le juge a fait savoir que le passé de chacun devait être pris en compte. Le fait que le footballeur de Manchester City n’ait jamais été condamné par le passé doit constituer un élément à “prendre en compte en sa faveur” lorsqu’il faut évaluer la crédibilité de ses propos.

Surtout, en particulier dans le cadre d’un procès aussi médiatique, les jurés ont été sensibilisés au fait de faire attention à toute “vision moralisatrice” qui viendrait “obscurcir” leur réflexion. Par conséquent, les jurés doivent prendre garde à “ne pas faire de fausses suppositions” ou se reposer sur des “stéréotypes” sur les violences sexuelles.

Benjamin Mendy (28 ans) est jugé depuis début août à Chester, dans le nord de l’Angleterre. Il est accusé de sept viols, d’une tentative de viol et d’une agression sexuelle contre sept femmes. Les faits se seraient déroulés entre octobre 2018 et août 2021 à son domicile de Prestbury, dans le Cheshire. Le joueur, qui plaide non coupable, risque la prison à perpétuité. Louis Saha Matturie – sans rapport avec l’ancien footballeur Louis Saha – est poursuivi de son côté pour six viols et trois agressions sexuelles. Il a également plaidé non coupable.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici