États-Unis: les incendies ravagent toujours la côte ouest

35 morts dans les incendies qui dévastent l’Ouest américain, dont au moins 24 rien qu’en Oregon. Donald Trump était en visite éclair en Californie ce lundi 14 septembre. Le président américain a encore une fois nié le rôle du changement climatique dans ces méga-incendies, alors que le gouverneur de Californie lui demandait de reconnaître la réalité du réchauffement. Les zones rurales les plus touchées par ces feux de forêts monstres en Californie et en Oregon sont d’ailleurs souvent des régions où le Donald Trump compte de nombreux partisans, et tous adhèrent à son climatoscepticisme, note RFI.

Quand le feu s’est engouffré dans sa rue à Mill City en Oregon, John a refusé l’ordre d’évacuation des pompiers. Pas question d’abandonner sa maison aux flammes. « C’est ma maison ! » dit-il naturellement. Finalement, le feu s’est arrêté au bout de son jardin. En face, la maison de son voisin est réduite en cendres. Les braises fument encore. « Toute ma rue était en feu, raconte-t-il. Les pompiers étaient submergés. »

Depuis une semaine, sa ville nichée dans la forêt est déserte, fantomatique, bouclée par l’armée. Les 2 000 habitants de Mill City ont tous été évacués, à cause du feu d’abord, puis de ses épaisses et dangereuses fumées persistantes, qui rendent l’air irrespirable. John, lui, reste là, fermement. « J’ai toujours mon arme sur moi, pour défendre ma maison et celle de mes voisins. »

« Entretenir les forêts au lieu d’interdire les avions »

John est un supporter enthousiaste de Donald Trump. Sur le toit de sa grange flotte d’ailleurs fièrement un drapeau « Trump 2020 » Comme le président, cet électricien retraité refuse de croire que le changement climatique ait pu jouer un rôle dans ces incendies d’ampleur inédite en Oregon.

« Le réchauffement climatique, oui, c’est ça, peut-être, lâche-t-il. Mais je crois surtout qu’il faut entretenir les forêts pour qu’elles ne s’embrasent plus comme ça. Au lieu de fermer toute l’industrie pétrolière, d’interdire les avions, les pets de vaches, et puis quoi encore ! »

Au même moment, Donald Trump, en visite en Californie, invitait les autorités locales à ne pas s’inquiéter pour le changement climatique : « Vous verrez, ça finira par se refroidir », assure le président des Etats -Unis.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!