Espagne: une dizaine de migrants disparus et trois corps retrouvés au large des Canaries

Une dizaine de migrants ont disparu au large de l’archipel espagnol des Canaries, d’après les témoignages d’autres migrants présents dans la même embarcation, ont annoncé mercredi les gardes-côtes espagnols.
 
Trois cadavres de femmes ont été localisés quelque heures plus tard dans la même zone, à l’est de l’île de Lanzarote. Ces corps sont « probablement » ceux de trois des 11 migrants portés disparus, a signalé une porte-parole des gardes-côtes à l’AFP.
 
« Vingt-huit migrants d’origine magrébine » ont été secourus mercredi vers 05h00 (03H00 GMT) dans une embarcation à l’est de l’île de Lanzarote, a-t-elle indiqué.
 
« Selon leurs témoignages », ils étaient 39 au départ sur le petit bateau, ce qui a conduit les garde-côtes à lancer des recherches dans cette zone au large du nord-ouest de l’Afrique.
 
Parmi les 28 personnes secourues se trouvaient deux femmes, deux mineurs et 24 hommes.
 
Un mineur et trois hommes ont été hospitalisés pour hypothermie, ont annoncé les services d’urgence sur Twitter.
 
Arrivées en augmentation
 
Jeudi dernier, une migrante secourue au large de l’île de Grande Canarie avait affirmé qu’elle se trouvait sur un zodiac avec une cinquantaine de personnes, probablement mortes en mer.
 
Les arrivées de migrants aux Canaries, à l’issue d’une traversée particulièrement dangereuse, ont connu une augmentation spectaculaire depuis la fin 2019 et le durcissement des contrôles en Méditerranée.
 
En 2020, année record depuis 2006, 23.023 migrants ont atteint les Canaries, soit huit fois plus que l’année précédente, selon le ministère espagnol de l’Intérieur.
 
Le flux des arrivées ne s’est pas tari depuis. Du 1er janvier au 15 août, 8.222 migrants sont, en effet, arrivés sur l’archipel, plus de deux fois plus que sur la même période en 2020.
 
Selon l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), au moins 428 personnes ont perdu la vie durant cette traversée du 1er janvier au 20 août, soit 102 de plus que sur la même période l’an dernier.
 
Pour sa part, l’ONG espagnole Caminando Fronteras affirme qu’au moins 1.851 personnes ont perdu la vie l’an dernier en tentant cette traversée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!