Home Politique Elections Locales 2022 : Ce qu’il faut améliorer pendant le prochain scrutin selon le Consortium Panafricain

Elections Locales 2022 : Ce qu’il faut améliorer pendant le prochain scrutin selon le Consortium Panafricain

Elections Locales 2022 : Ce qu’il faut améliorer pendant le prochain scrutin selon le Consortium Panafricain
La prorogation de l’heure de fermeture des bureaux de vote, dans les endroits où des retards d’ouverture avaient été enregistrés dans lesdits bureaux de vote, est importante à noter pour le Sénégal. Du moins selon  le Consortium Panafricain des Compétences en Synergie (CPCS ) face à la presse. Il en est de même pour « la  phase de dépouillement des votes, opérée en toute sérénité, dans les bureaux de vote initiaux, leur tabulation et leur agrégation,  suivi des procès-verbaux des résultats signés et donnés à chaque représentant de listes de candidats pour leurs mandants respectifs, sont toutes aussi, des données importantes de constat pour le Sénégal », a notifié  le chef de Mission Délégué  Tiemogo Paul Touré.
 
« La manière de voter, 2 ou 3 fois selon la circonscription, mode de vote complexe,  bulletins multiples, le choix opéré dans un isoloir, loin de tout regard, malgré la complexité de ce vote, et les urnes transparentes bien scellées, sont des donnes appréciables de portée. Tout comme celle effective des agents superviseurs de la Commission Électorale Nationale Autonome  (CENA) , et autres acteurs de contrôle de la  bonne tenue du scrutin, dont les représentants des listes ou coalitions de listes de candidats en lice, est une donne importante à signaler », dit-il.
 
Et la Mission de féliciter les Autorités Électorales de la République du Sénégal, notamment la cellule d’accréditation (DGE – CENA – etc),  pour son travail. « En cela, une réflexion doit être portée dans ce cadre, pour en perdurer ce mode efficace d’accréditation,  en faisant beaucoup plus de part belle, à l’observation électorale nationale, ou à toute alchimie de collaboration sérieuse entre ONG internationales ayant fait leurs preuves dans leurs pays d’origine, de leurs staff ou de leurs leaders de Coordonnateurs, et des Ong nationales vraiment départies de toute accointances politiques », souligne le Chef de bureau.
 
Toutefois, l’entité invite à « améliorer pour les prochains scrutins, le retard d’ouverture dans certains bureaux de vote, allant de 15mn à plus d’une heure. Le constat de quelques électeurs qui n’ont pas pu voter, du fait que leur nom ne figurait pas sur la liste de leur bureau de vote, et bien que détenteur de leur carte d’électeur ». Pour ce qui concerne notre appréciation globale, la mission estime que le scrutin des élections locales du 23 janvier 2022 en République du Sénégal, s’est déroulé dans des conditions de tenue, globalement satisfaisantes.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here