DIASPORA : ACCES AU LOGEMENT, RECENCEMENT, FORCE COVID-19… MOISE SARR SE PRONONCE !

MOÏSE SARR, SECRÉTAIRE D'ÉTAT AUX SÉNÉGALAIS DE L'EXTÉRIEUR : « On est en  train d'

Grâce au Fonds pour l’Habitat social et au Fonds de garantie du Logement mis en place par le Chef de l’Etat, la Diaspora sénégalaise pourra, en toute sécurité, accéder au logement. L’assurance est du Secrétaire d’État, auprès du Ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur, chargé des Sénégalais de l’Extérieur, Moïse Sarr.

En vue de faciliter l’accès au logement à un plus grand nombre de Sénégalais, les autorités ont mis en place le programme 100.000 logements. Sur ce nombre, un quota de 20 % est réservé à la diaspora. Selon le Secrétaire d’État, auprès du Ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur, Chargé des Sénégalais de l’Extérieur, Moïse Sarr, dans un entretien accordé au Soleil, ce programme s’adossera donc sur une offre sociale encadrée par des mesures incitatives. Il sera soutenu par le Fonds pour l’Habitat social et le Fonds de garantie du Logement ; deux mécanismes chargés d’assouplir les conditions d’accès au crédit à nos compatriotes actifs dans le secteur informel, en particulier ceux de l’Étranger, et aux salariés à faible revenu. « La diaspora sénégalaise a toujours été soucieuse de disposer d’un logement au Sénégal. C’est donc un devoir de justice et d’équité que de l’impliquer dans ce processus », estime le Secrétaire d’Etat.

M. Sarr note que la Direction générale d’appui aux Sénégalais de l’extérieur (Dgase), a recensé environ 120 coopératives d’habitats de Sénégalais de l’extérieur dont pas moins de 90, sont agréées. Toutefois, Moïse Sarr estime que l’indélicatesse de certains promoteurs invite à prendre à bras le corps cette question. C’est pourquoi, par souci d’équité, le Chef de l’État a décidé d’attribuer aux impactés de ces programmes 65 hectares à Daga Kholpa et 35 hectares au Lac Rose. « Cette décision de haute portée sociale été bien accueillie dans la diaspora et a confirmé la relation toute particulière entre le Président Macky Sall et notre vaillante diaspora », affirme le Secrétaire d’Etat.

Recensement de la diaspora
Ce recensement, poursuit-il, permettra également de mieux maîtriser la géographie de la mobilité de nos compatriotes et d’optimiser leur contribution déjà significative dans le développement socioéconomique du pays. Dans cet exercice, les missions diplomatiques et consulaires, le ministère de l’Intérieur (passeports cartes nationales d’identité et fichier électoral), celui de la justice (acquisitions et pertes de nationalité), les pays d’accueil et l’Agence nationale de statistique et de démographie (Ansd) seront mis à contribution.
S’inspirant de la démarche adoptée dans le cadre de la gestion de l’opération Force Covid-19 Diaspora, le ministère des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur a décidé de développer une plateforme interactive qui, entre autres, sera un moyen efficace de collecte d’informations.
Dans le Plan de résilience économique et sociale (Pres), le Président de la République avait dégagé une enveloppe de 1.000 milliards dont 12,5 dédiés à la diaspora.

Force Covid-19 Diaspora
Dans l’optique d’une gestion vertueuse des ressources ainsi allouées, les principes de cohérence des interventions de transparence, d’équité, de célérité et de reddition des comptes par les cinquante comités de gestion ont fondé notre action », a rappelé le Secrétaire d’Etat. 11 287 510 750 F CFA ont été mobilisés et 125 056 personnes prises en charge sur les 135 579 éligibles, soit un ratio de 92,23%. Environ 12 584 compatriotes bloqués à l’Étranger ont été rapatriés et 5203 bloqués au Sénégal ont été accompagnés vers leur pays de résidence.

Sur un autre point, Moïse Sarr s’est réjoui de la tournée agricole effectué récemment par le Président de la République dans le bassin arachidier. Cette rencontre avec le monde rural, estime-t-il, a permis au Chef de l’État d’apprécier davantage le rôle des organisations professionnelles agricoles qui méritent d’être mieux organisées.

Tournée agricole

Tout en rappelant l’instruction faite au ministre de l’Agriculture de veiller à la reconstitution d’un capital semencier de qualité, l’urgence de la transformation industrielle et de l’intensification de la mécanisation de notre agriculture pour accroître sa productivité et aider notre pays à atteindre l’autosuffisance alimentaire, Moise Sarr évoque pour s’en réjouir la subvention à hauteur de 70% les acquisitions de tracteurs et le soutien exceptionnel de 60 milliards de F CFA à la campagne agricole. Ce budget a connu un accroissement de 20 milliards puisqu’il était de 40 milliards l’année dernière.
Aly DIOUF
Le Soleil

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!