SENELEC, COUD, SAED, ANAM, AGPBE, SODAGRI, Commerce Extérieur n'ont pas toujours de directeur à leur tête. En effet depuis le remaniement ministériel du nouveau gouvernement ces directions restent sans directeur car leurs précédents directeurs ont été mutés dans des postes ministériels au sein du gouvernement. Et le Président Macky SALL tarde toujours de les remplacer par d'autres personnalités compétentes. D'après nos sources, il laisse ses institutions orphelines plus de deux semaines après la formation du nouveau gouvernement ce qui ne manquerait pas d'avoir des répercussions dans leur fonctionnement.

C'est à croire que le chef de l'état a "omis" d'inscrire en mode "Fast Track la désignation des remplacement de tous les directeurs qui ont été obligés de quitter leur poste respectif pour entrer dans le gouvernement. Oubliés ces sociétés nagent en pleines eaux troubles et restent jusqu'à présent sans capitaine pour présider leur destinée. Nous notons que le problème de lenteur concernant leur nomination est en parti lié au décret présidentiel nommant leurs successeurs qui se fait toujours désirer.

Le Président de la République tarde toujours à prendre une décision concernant les nominations. Cette situation serait elle liée au mouvement d'humeur noté au sein de son parti ou dans certaines franges de la coalition de la mouvance présidentielle.

Ce qui est évident ,c 'est que ses sociétés dont il s'agit se trouvent être au ralenti faute de décisions qui pourraient être prises que par un chef à leur tête.

Laisser un commentaire