Décès du Général Lamine Cissé : Le Sénégal perd un grand homme

0
338

Ancien chef d’Etat de l’armée sénégalaise, le Général Lamine Cissé a tiré sa révérence aujourd’hui à Sokone, localité qui l’a vu naître le 31 décembre 1939. Nommé CEMGA le 1er juillet 1996 par l’ancien président Abdou Diouf, celui-ci le nommera en 1997 ministre de l’Intérieur.

Et c’est lui qui organisera les élections législatives de mai 1998 qui a connu une forte percée de l’opposition avec comme tête de gondole le Parti démocratique sénégalais (PDS) et l’Union pour le Renouveau Démocratique (URD) de feu Djibo Leyti Ka.

C’est lui aussi, en tant que ministre de l’Intérieur qui a organisé l’élection présidentielle de 2000 qui consacrera la première alternance politique du Sénégal. En bon soldat, il a servi loyalement le pays, n’ayant que pour seul guide les textes et les lois de la République.

Après son départ du Ministère de l’Intérieur, il a été appelé par les Nations Unies pour mettre son expérience et son savoir-faire au service de la paix dans le monde. C’est ainsi qu’il a été chef du Bureau des Nations unies en Afrique de l’Ouest.

Saint-cyrien,  le Général Cissé est diplômé de la National Defense University de Washington où il est admis en 1992 dans le Hall of Fame1. Il est aussi diplômé du Centre des hautes études en défense nationale de Paris et de l’École d’État-major de Fort Leavenworth College, à Kansas City dont il est le premier Sénégalais à être breveté.