En 2016, les autorités sénégalaises ont fourni la composition des particules atmosphériques de la ville de Dakar à l’O.M.S (Organisation Mondiale de la Santé). La publication par l’O.M.S, des relevés atmosphériques des villes du monde, qui ont souhaité fournir leurs données, permet de classer Dakar parmi les villes les plus polluées du monde en 2018.

selon ces données, Dakar a un taux moyen de particules fines de 146 microgrammes par m³ dans son air. Soit plus de sept fois plus que les recommandations de l’O.M.S. Ce classement du niveau pollution des ville du monde, se base sur la concentration moyenne annuelle en particules de moins de 10 microns de diamètre (PM10) [ug/m³] et de moins de 2,5 microns (PM2,5) dans les villes et localités.

Selon le rapport de l’O.M.S : « Les moyennes annuelles sont rapportées telles qu’elles sont fournies dans les sources primaires ou une moyenne des stations de surveillance des villes a été utilisée. Afin de présenter une qualité de l’air largement représentative de l’exposition humaine, on a utilisé des mesures urbaines caractérisées par l’arrière-plan urbain, des zones résidentielles, commerciales et mixtes. Les stations qualifiées de « points chauds » ou exclusivement de zones industrielles ne sont pas incluses, sauf si elles sont contenues dans des moyens urbains et ne peuvent pas être dissociées.« 

La pollution de l'air!

La pollution atmosphérique est constituée par la présence dans l’air ambiant de nombreuses particules polluantes. Ces particules sont capables de pénétrer dans les voies respiratoires et constituent un risque pour la santé. Elles augmentent ainsi la mortalité par :

  • infections et maladies respiratoires,
  • le cancer du poumon
  • et certaines maladies cardiovasculaires.

Cette pollution atmosphérique de Dakar est causée par :

  • les déchets industriels,
  • les déchets individuels qui sont souvent incinérés dans les zones d’habitation ou bien dans l’air libre (exemple Mbeubeuss),
  • la poussière amenée du Sahara par le vent de l’harmattan,
  • les voitures et Le trafic automobile qui est caractérisé par des embouteillages fréquents et énormes
  • la mauvaise qualité du carburant africain qui contient selon la BBC « des taux de soufre beaucoup plus élevés que ceux en vigueur en Europe ou aux États-Unis« . Soufre que l’on retrouve ensuite dans l’atmosphère…

diamniadio

Le désengorgement de la ville Dakar par la création d’une nouvelle ville à Diamndiadio peut être une solution pour certaines causes de pollution cité ci-dessus mais il reste très insuffisant pour lutter contre la pollution de Dakar. Les autorités sénégalaises se retrouvent ainsi dans l’obliger de trouver des solutions contre le fléau de la pollution de Dakar.