Covid-19: Un conseiller proche de Trump accuse les homosexuels

Pour le pasteur américain Ralph Drollinger, la pandémie de coronavirus est la manifestation de la colère de Dieu contre l’homosexualité.
Selon les dernières études, la consommation du pangolin par des habitants de Wuhan semble avoir été le déclencheur de l’épidémie de coronavirus. Ralph Drollinger a une toute autre théorie, relève le magazine Têtu .
Sur un article de son blog intitulé Dieu juge-t-il l’Amérique aujourd’hui ?, et sur la brochure de son groupe d’influence, il affirme que le virus est une punition divine liée à la propension au lesbianisme et à l’homosexualité.
Le pasteur californien, ancien joueur de basket, cite également comme une autre cause de la colère de Dieu l’environnementalisme, qui tend, dit-il, à remplacer la religion.
Repentance du pêché LGBT
Il n’est pas le premier religieux à blâmer les gays pour la crise sanitaire, un pasteur évangélique américain, Steven Andrew, fervent soutien du président, a appelé à la repentance du péché LGBT pour sauver des vies et la nation, et de nous protéger du coronavirus.
Au Sénégal, l’imam Arabi Niass a tenu des propos similaires, selon le média local Senego, arguant que la pandémie était une sanction divine d’Allah contre les autorités du pays qui accueillent des défenseurs de l’homosexualité.
Mais les propos de Ralph Drollinger sont d’autant plus effrayants que celui-ci est un proche de Donald Trump. Il a fondé, avec son épouse, Capitol ministries, une organisation qui enseigne la Bible (ou plutôt une lecture de la Bible) aux responsables politiques.
Ainsi, tous les mercredis matins, il dispense des cours théologiques à la Maison Blanche, en présence du cabinet du président. Y assistent notamment le secrétaire d’État Mike Pompéo, le ministre du Logement et du Développement urbain Ben Carson, la ministre de l’Éducation Betsy DeVos et le ministre de la Santé, forcément sollicité actuellement, Alex Azar.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!