Coronavirus: en Espagne, la sidération face au nombre de morts

C’est aujourd’hui en Espagne que le nombre de morts augmente le plus vite, plus encore qu’en Italie. Avec environ 42 000 personnes contaminées et 3 000 victimes, la propagation de la pandémie impressionne et fait peur à beaucoup. La Catalogne a rejoint la région de Madrid comme nouvel épicentre du virus.
Par dizaines, des cadavres ont été recueillis dans des hôpitaux et des maisons de retraites par les agents de l’Unité militaire d’urgence en direction non pas des pompiers funèbres, débordées, mais de la grande patinoire de Madrid.
C’est l’image choc qui a frappé les esprits. Illustration du fait que les services funéraires sont débordés et aussi que les manques en matériel de protection et en personnel soignant sont criants.
Parce qu’ils ne sont pas protégés par des masques, des gants et des blouses spéciales, médecins ou infirmiers sont de moins en moins nombreux dans les maisons de retraite et les Ephad, ce qui explique que les personnes âgées dans ces centres sont de plus en plus exposées.
D’après le quotidien El Pais, 906 des personnes de ces centres seraient contaminées et 118 seraient mortes des suites du coronavirus. La police a pu elle- même constater la présence de cadavres dans des centres à Madrid et en Catalogne, où une vingtaine de morts ont été notament localisés dans le communes de Capellades et de Olesa, près de Barcelone. Cela a provoqué une indignation collective, et depuis, plus de 300 des 355 maisons de retraites de la capitale ont été désinfectées par l’armée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!