Contentieux entre vétérinaires et Société de Gestion des abattoirs : Les éclairages de Arouna Gallo Bâ (Sogas)


Le torchon brûle entre les vétérinaires et la direction de la Société de Gestion des Abattoirs du Sénégal (Sogas). Et pour cause, le mouvement d’humeur des vétérinaires qui avait largement perturbé le secteur. En outre, la plainte annoncée par ces derniers contre le directeur de la dite structure vient enfoncer le clou. Une raison pour la direction de la Sogas de sortir de sa réserve et apporter des précisions.
 
En effet, face à la polémique autour de la viande non contrôlée, le directeur de la Sogas se lave à grande eau. Ce dernier affirme que la Sogas a assuré une prestation de service dans le cadre d’un partenariat public-privé. ” L”Etat a mis en place une inspection vétérinaire permanente qui dépend directement du ministère de l’Elevage. Son rôle est d’inspecter les animaux sur pied jusqu’à la carcasse. Imaginez-vous un seul instant que Dakar soit privée de viande depuis bientôt 2 mois. La preuve, des vétérinaires sont ici présents. Ils ont été réquisitionnés par l’Etat du Sénégal, à travers les préfets et gouverneurs sur l’ensemble du territoire national. En tant que PDG de la SOGAS, j’assume pleinement mon rôle. En effet, je suis en contact permanent, du début à la fin, avec le ministère de l’Elevage, le préfet et le gouverneur “, déclare Arouna Gallo Bâ.
 
Malgré les divergences de points de vue des deux camps, le patron de la Sogas n’écarte pas le dialogue afin que le problème soit résolu. Mais la direction tient à informer les populations que la viande est bel et bien inspectée et contrôlée par les vétérinaires qui sont obligés d’être là. D’ailleurs, elle révèle qu’en cas de maladie, elle va dégager toute sa responsabilité. Car les vétérinaires sont censés faire ce travail d’inspection et de contrôle.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici