Accueil Monde Confronté à une chute de popularité, Poutine devant le Parlement russe

Confronté à une chute de popularité, Poutine devant le Parlement russe

0
253
Vladimir Poutine, confronté à une chute de popularité et à une grogne sociale, prononce mercredi son discours annuel devant le Parlement, traditionnellement consacré à ses priorités économiques mais aussi aux menaces sur le pays qu'il dirige depuis 20 ans.

Cette adresse du président russe devant les députés et sénateurs russes sera sa première depuis sa réélection haut la main en mars 2018, pour un quatrième mandat qui s'achève en 2024 et censé être son dernier, selon la Constitution.

Deux semaines avant la présidentielle, le dernier discours devant les deux chambres du Parlement avait été marqué par des promesses de hausse du niveau de vie mais aussi par l'énumération, pendant plus d'une heure, des capacités des nouvelles armes "invincibles" de la Russie sur fond de tensions toujours plus vives avec les Occidentaux.

Du conflit syrien à l'empoisonnement de l'ex-espion russe Sergueï Skripal en Angleterre en passant par l'annexion de la Crimée, la multiplication des crises Est-Ouest a soudé les Russes autour de leur président, réélu avec 76,7% des voix.

Ces derniers mois, Vladimir Poutine, à 66 ans, voit sa popularité jusqu'alors spectaculaire dégringoler sur fond de fronde contre le très impopulaire relèvement de l'âge de la retraite et la hausse au 1er janvier de la TVA qui a dopé les prix alors que les revenus des Russes stagnent à de très bas niveaux.

Selon le centre indépendant Levada, sa cote d'approbation était de 64% en janvier, son plus bas niveau depuis l'annexion de la Crimée il y a tout juste cinq ans, contre encore 80% au moment de sa réélection il y a moins d'un an.

Selon d'autres sondages récents du même organisme, 55% le jugent personnellement "responsable" des problèmes de leur pays et la proportion de Russes pessimistes sur la situation du pays (45%) dépasse celle de ces optimistes pour la première fois depuis fin 2013.

Le président russe Vladimir Poutine devant la Douma le 8 mai 2018 à Moscou