CNG : le jour où un putsch contre le Dr Alioune Sarr a avorté

Le Dr Alioune Sarr a dirigé le CNG de 1994 à 2020. A plusieurs reprises, son départ a été évoqué. Mais chaque fois il était reconduit par les différents ministres des Sports qui se sont succédé.

Il a même été la cible d’une tentative de putsch qui a foiré parce que son premier vice-président à l’époque, Cheikh Tidiane Ndiaye, qui était censé le remplacer, a refusé de participer au coup.

«A un moment donné, on m’a convoqué en haut-lieu, se rappelle Cheikh Tidiane Ndiaye dans Sunu Lamb. Ils m’ont demandé de remplacer Alioune Sarr à la tête du CNG. J’ai catégoriquement refusé cette offre. Je préférerais mourir de faire ça à Alioune Sarr, même si on me payait 50 millions de francs CFA.»

L’ancien vice-président du CNG, qui a démissionné de son poste en 2013, ajoute : «C’est Alioune Sarr qui m’a coopté en tant que premier vice-président du CNG chargé de la lutte avec frappe. Je ne pouvais pas le trahir. Il m’a fallu six mois pour lui raconter cette histoire.»

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici