Canal+ va rétablir la diffusion de TF1 sur l’offre TNT Sat


Le groupe Canal+ a annoncé, mercredi 7 mars dans un communiqué, son intention de rétablir « dans la soirée » la diffusion de TF1 sur l’offre TNT Sat, interrompue depuis jeudi 1er mars au soir. Le rétablissement concerne toutes les offres satellite, mais pas les box internet.

« A la suite de la demande du CSA, et du communiqué du ministère de la culture qui a précisé que les programmes des chaînes gratuites devaient être gratuits pour les clients servis par satellite, le Groupe Canal+ va rétablir le signal dans la soirée. »

La ministre de la culture, Françoise Nyssen, avait en effet demandé mercredi après-midi au groupe de télévision Canal+ de rétablir la diffusion de TF1 sur l’offre TNT Sat destinée aux téléspectateurs n’ayant pas accès à la TNT. « C’est une bonne nouvelle, je me félicite de cette décision responsable qui permet aux téléspectateurs qui dépendent de la diffusion satellitaire de pouvoir accéder à TF1 », a-t-elle salué mercredi soir.

Nicolas Curien, président par intérim du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA), s’est réjoui de cette décision. « Cette nuit, le problème sera réglé, a-t-il déclaré au micro de BFMTV. On a reçu les deux parties et on a réussi à obtenir cet engagement volontaire et spontané de Canal ».

Une décision qui réduit la pression subie par TF1

La filiale de Vivendi avait créé un électrochoc en coupant, le 1er mars, le signal de TF1, faute d’être parvenue à un accord avec la filiale de Bouygues qui lui réclame une rémunération pour continuer à diffuser ses chaînes. L’interruption du signal touche les 5,25 millions de clients de Canal+, qui ont cependant la possibilité de se reporter sur la TNT pour continuer à regarder TF1.

Alors que les audiences déclinent depuis la décision de Canal+ de ne plus distribuer les chaînes du groupe TF1 à ses abonnés CanalSat et aux clients de TNT Sat, Orange et Free (dont le fondateur Xavier Niel est actionnaire à titre individuel du Monde), à qui TF1 réclamait également de l’argent, faisaient monter la pression.

Si ces trois opérateurs arrêtaient de diffuser les chaînes du groupe TF1, 18 millions de téléspectateurs potentiels seraient privés de ses programmes.

L’intervention dans ce bras de fer du CSA, mardi, de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) et du ministère de la culture mercredi devrait faire redescendre les tensions entre le groupe TF1 et les diffuseurs d’un cran.

Lire aussi :   TF1 demande « moins de 20 millions d’euros » aux opérateurs pour diffuser ses contenus