Cameroun : Le message « fraternel » de Koppo à Valsero, après l’avoir rencontré en cellule

0
29

Interpellé et détenu depuis le samedi 26 janvier dernier –jour des manifestations du MRC – au Groupement spécial des Opérations (GSO)  de la Gendarmerie à Yaoundé, l’artiste engagé Valsero a reçu ce 01 février la visite de son confrère Koppo qui a publié un message de reconnaissance pour l’accueil  qui lui y a été réservé.

                   
Général Valsero (c) DR

« Je remercierai d'abord les Frères et Sœurs du GSO très gentils et diligents à mon égard.

Je dirai BRAVO à votre cohabitation qui a l'air pacifique.

Puis je te dirai RESPECT pour ta force.
Tu m'as accueilli en souriant.
On s'est embrassé.
Tu m'as vanné comme d'habitude.

J'ai plus discuté avec ton coprevenu qu'avec toi-même.
T'étais occupé à donner de l'amour à une personne venue avec moi te dire que nous t'aimons très fort.
Que nous t'attendons dehors.

Mola, on ne dit pas ce qu'on s'est dit n'est-ce pas..?
On fait comme on s'est dit, c'est-à-dire que je ne came plus là-bas; au nom des bibines et des Kongossa Républicains qui nous wait nos secto.

À Très Bientôt Donc Mon Général. », a-t-il écrit sur facebook, en direction du soutien de Maurice Kamto.

Dans une intervention sur Radio France internationale ce matin, Koppo affirmait que Valsero est très responsable et n'a fait que dénoncer des maux. Il précise par ailleurs que l'artiste engagé n'aurait jamais pu envoyer des personnes poser des actes irresponsables ; référence étant faite aux casses qui ont eu lieu dans les ambassades du Cameroun en Europe.

Valsero a été arrêté le 26 janvier à Yaoundé, avant même que les manifestations du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC) n’aient eu lieu. Il serait détenu au même endroit avec Paul Eric Kingué, l’ancien Maire de Njombe-Penja et directeur de campagne de Maurice Kamto lors de l’élection présidentielle du 07 octobre 2018.

www.lebledparle.com

Répondre

S'il vous plaît entrer votre commentaire!