Le Tonnerre

Gabonreview

Mesures d'austérité : Le Woleu-Ntem, une terre de conquête ?

Pour faire accepter ou non les mesures gouvernementales visant à réduire le train de vie de l’Etat, Dynamique unitaire et le Bloc syndical de la 1ère seconde ont entrepris de livrer leur combat dans le Woleu-Ntem. Les fonctionnaires de cette province ont récemment été sollicités pour l’une et l’autre cause.

L’opposition de Dynamique unitaire et du Bloc syndical de la 1ère sur les mesures d’austérité se joue aussi dans le Woleu-Ntem. © D.R.

 

Dans le combat qui oppose Dynamique unitaire et le Bloc syndical de la 1ère seconde, le Woleu-Ntem apparaît désormais comme la province à conquérir. Les deux confédérations syndicales y ont récemment organisé des assemblées générales. Ce qui laisse croire que la province sera la deuxième à être touchée par l’opération de contrôle des agents civils de l’Etat après l’Estuaire. Si rien n’est encore déterminé, dans le Woleu-Ntem, chacune des deux organisations syndicales avait à cœur de convaincre les fonctionnaires.

Pour Dynamique unitaire qu’est allé représenter Louis-Patrick Mombo à Oyem la semaine dernière, le mot d’ordre était le même que celui lancé à la suite de l’annonce des mesures gouvernementales dites d’austérité : le refus. Le secrétaire général de Dynamique unitaire a invité les fonctionnaires du chef-lieu de la province à opposer une réaction farouche à l’application des mesures telles que la décote sur certains salaires, l’opération de mise sous bon de caisse des agents civils de l’Etat et la suppression de certaines primes. A Oyem, Dynamique unitaire n’a pas manqué d’inviter les fonctionnaires à soutenir la «décision» qui sera issue de la «grande assemblée générale» annoncée pour le 11 août prochain à Libreville.

La semaine dernière également, le Bloc syndical de la 1ère seconde, représenté par Aminata Ondo et Pierre Mintsa, s’est quant à lui retrouvé à Bitam pour inviter les fonctionnaires à soutenir les mesures gouvernementales. La confédération qui, des semaines avant leur annonce avait appelé le gouvernement à faire des réformes, les a jugé pertinentes, non sans d’ailleurs en proposer d’autres plus drastiques, notamment la suppression de certains postes de responsabilités au sein de certaines institutions. Aux fonctionnaires de Bitam, le Bloc syndical de la 1ère seconde a assuré du bénéfice des mesures récemment annoncées.

Partager :

Cliquez pour partager sur WhatsApp(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur Facebook(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur Twitter(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur Skype(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur Google+(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquer pour imprimer(ouvre dans une nouvelle fenêtre)

Les plus populaires

Le Groupe Tonnerre Communication est un groupe de presse qui a une vocation internationale pour l'Afrique et la diaspora Francophone. Basé à Paris, le site www.letonnerre.com, est le premier jalon d'une aventure dont la finalité est de faire rayonner l'Afrique francophone. letonnerre.com a une ligne éditoriale centrée sur le commentaire et l'analyse qui visent à créer un espace de débat en se plaquant comme un hub d'informations. Étant aussi une tribune pour les acteurs et dirigeants de l'Afrique francophone, l'esprit militant et engagé pourrait éventuellement être retrouvé dans nos articles.

Copyright © 2018 Le Groupe Tonnerre Communication

To Top