Le Tonnerre

Gabonreview

Marathon du Gabon : Le plus du Village Rose

La Fondation Sylvia Bongo Ondimba était présente au 6e Marathon du Gabon, les 1er et 2 décembre, à travers le Village Rose réservé aux consultations, dépistage et activités de bien-être.

Des femmes sacrifiant au rituel de dépistage du Cancer dans l’un des stands du Village rose lors du Marathon de Libreville. © Gabonreview

 

En marge de la 6e édition du Marathon du Gabon, la Fondation Sylvia Bongo Ondimba (FSBO) pour la famille a mis en place un Village Rose. Un lieu du bien-être où les milliers de participantes à cet événement sportif ont eu droit à la sensibilisation, au dépistage et conseils pratiques sur les cancers du col et de l’utérus.

Instantanées du Village rose. © Gabonreview

Village Rose a réuni une équipe pluridisciplinaire pour accueillir les visiteurs. Des psychologues, un personnel médical formé aux techniques de détection précoce de la maladie, des nutritionnistes, des esthéticiennes et des masseuses. Des ateliers y ont également été installés pour la collecte des dons et des fonds pour soutenir le Fonds d’aide sociale dans la lutte contre le cancer.

Selon le directeur de la Communication de la fondation, Djessye Ella Ekogha, «la FSBO était présente pour deux principales raisons : il y a d’abord la course La Gabonaise qui est aujourd’hui à sa sixième édition. Nous avons vraiment un succès grandissant et une forte mobilisation de femmes. Plus de 5500 femmes étaient sur la ligne de départ et engagées aux côtés de la FSBO dans la lutte contre le cancer. La seconde chose est que cette année, pour la première fois, un Village rose a été mis en place pour mener différentes actions. Cela permet aux femmes n’ayant pas pu se faire dépister durant Octobre rose de rattraper le coup».

Les services de la Santé militaire ont été mis à contribution pour renforcer ce dispositif. «Pendant le déroulement du Marathon, nous sollicitons les femmes pour les sensibiliser et les invitons à se faire dépister. Nous allons faire des examens qui vont nous permettre de déterminer les symptômes. Pour les cas suspects, on procédera à des examens approfondis appelés «Bioxine»

Plus de 3000 pin’s de sensibilisation à raison de 500 francs l’unité ont été vendus. Ils sont confectionnés par les patients de la «Maison d’Alice», située à Angondjé au nord de Libreville.

Partager :

Cliquez pour partager sur WhatsApp(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur Facebook(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur Twitter(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur Skype(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur Google+(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquer pour imprimer(ouvre dans une nouvelle fenêtre)

Comments

Les plus populaires

Le Groupe Tonnerre Communication est un groupe de presse qui a une vocation internationale pour l'Afrique et la diaspora Francophone. Basé à Paris, le site www.letonnerre.com, est le premier jalon d'une aventure dont la finalité est de faire rayonner l'Afrique francophone. letonnerre.com a une ligne éditoriale centrée sur le commentaire et l'analyse qui visent à créer un espace de débat en se plaquant comme un hub d'informations. Étant aussi une tribune pour les acteurs et dirigeants de l'Afrique francophone, l'esprit militant et engagé pourrait éventuellement être retrouvé dans nos articles.

Copyright © 2018 Le Groupe Tonnerre Communication

To Top