Le Tonnerre

Gabonreview

Législatives 2018 : Une trentaine de candidats pour DN

A l’issue d’une réunion dite d’investiture, le 21 août à Libreville, Démocratie Nouvelle (DN) a annoncé qu’elle présentera une trentaine de candidatures aux élections législatives d’octobre prochain.

Des cadres de Démocratie nouvelle en réunion au siège de Libreville.
© D.R.

 

Dans le cadre des élections législatives d’octobre prochain, Démocratie Nouvelle (DN) a choisi de jouer souple et modeste. A la différence de certaines formations politiques qui positionnent des candidats sur tous les sièges et circonscriptions électorales à pourvoir, ce parrti a choisi de positionner une trentaine de candidats.

Lors d’une réunion dite d’investiture, le 21 août à Libreville, le président du parti a été formel. Selon René Ndemezo’o Obiang, le parti ne présentera des candidats que dans les provinces où il a une meilleure représentativité. Les responsables estiment, en effet, qu’il n’est pas opportun pour cette jeune formation politique, créer en 2016, de présenter une liste de 143 candidats. D’autant que le parti n’est pas suffisamment implanté dans le pays.

Raison pour laquelle DN mise sur ses liens avec certains partis de cette opposition modérée. A l’exemple du Parti pour le développement et la solidarité (PDS) de Séraphin Ndaot ou du Parti social-démocrate (PSD) de Pierre-Claver Maganga Moussavou. Dans les provinces comme la Ngounié ou l’Ogooué-Maritime, ils devront faire bloc pour aller à la conquête des sièges.

Dans la liste des candidats de DN, l’on retrouve notamment le ministre délégué à la Prévoyance sociale, Jonathan Ntoutoume Ngome, investi sur le 1er siège de la commune de Mitzic. Ou encore, l’activiste Annie Léa Meye, dans le 1er siège du 1er arrondissement de Libreville, l’ancien leader estudiantin Nicolas Ondo, pour le canton Nyé (province du Woleu Ntem), le directeur de publication de l’hebdomadaire, Nku’u Le messager, Norbert Ngoua Mezui, qui défendra les couleurs de DN dans le 1er siège du deuxième arrondissement de Libreville. Quant au député sortant de Bitam, actuel ministre de l’Eau et de l’Energie, Patrick Eyogo Edzang, ancien cadre de l’Union Nationale (UN) frappé d’éligibilité par la Cour constitutionnelle, il devra assurer la Coordination générale de la campagne de tous les candidats du parti.

Pour ces élections jumelées, DN n’a pas publier sa liste pour les locales, alors que la date butoir de dépôts des candidatures est le 25 août 2018.

Partager :

Cliquez pour partager sur WhatsApp(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur Facebook(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur Twitter(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur Skype(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur Google+(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquer pour imprimer(ouvre dans une nouvelle fenêtre)

Les plus populaires

Le Groupe Tonnerre Communication est un groupe de presse qui a une vocation internationale pour l'Afrique et la diaspora Francophone. Basé à Paris, le site www.letonnerre.com, est le premier jalon d'une aventure dont la finalité est de faire rayonner l'Afrique francophone. letonnerre.com a une ligne éditoriale centrée sur le commentaire et l'analyse qui visent à créer un espace de débat en se plaquant comme un hub d'informations. Étant aussi une tribune pour les acteurs et dirigeants de l'Afrique francophone, l'esprit militant et engagé pourrait éventuellement être retrouvé dans nos articles.

Copyright © 2018 Le Groupe Tonnerre Communication

To Top