Le Tonnerre

Gabonreview

Bons de caisse : Encore et toujours des plaintes !

Un bilan d’étape jugé irréaliste, des passe-droits et autres intimidations dénoncés par les présumés victimes, l’opération de mise sous bon de caisse des fonctionnaires de l’Estuaire n’a pas fini de livrer son lot de plaintes. Un collectif d’agents publics dont les bons de caisse sont encore retenus a vu le jour.

© D.R.

 

Contrairement à ce qu’il laisse croire au gré des interventions médiatiques, Ali Akbar Onanga Y’Obegue n’en a pas fini avec l’opération de mise sous bon de caisse des agents civils de l’Etat dans la province de l’Estuaire. Si le ministre de la Fonction publique fait mine de n’avoir plus à traiter que des rares cas de réclamations, il n’en serait rien. C’est, en tout cas, ce qu’a déclaré, lundi 30 juillet, le collectif des fonctionnaires dont les bons de caisse sont retenus jusqu’à lors.

Estimant être considérés à tort comme faisant partie du nombre des «fonctionnaires fantômes» contre lesquels l’Etat entend intenter des actions, y compris en justice, les membres du collectif s’en remettent désormais au président de la République et au Premier ministre. Privés de leurs salaires, parce qu’en attente du règlement de leur situation, ils dénoncent plusieurs ratés dans l’opération du gouvernement : la «suspension arbitraire et injustifiée du solde» de centaines de Gabonais, la mise sous bon de caisse de nombreux agents affectés ou mutés à l’intérieur alors que l’opération était supposée ne s’intéresser qu’aux agents de l’Estuaire.

«De nombreux fonctionnaires ayant rempli toutes les formalités dans les différents sites retenus pour l’opération de recensement constatent l’inexistence de leurs bons de caisse ; de nombreux salariés dont les virements sont signalés à la Solde constatent eux aussi malheureusement que leurs accointements ne sont pas crédités à la banque, de même que les personnels en activité dans les cabinets ministériels…», dénonce le collectif, indiquant que ces couacs sont loin d’être exhaustifs.

Le bilan d’étape fait récemment par le ministre de la Fonction publique, faisant état de plus de 6500 fonctionnaires absents à leur poste de travail, «apparaît dans un premier temps inopportune, et dans un second temps inexacte» aux yeux des membres du collectif.

Partager :

Cliquez pour partager sur WhatsApp(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur Facebook(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur Twitter(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur Skype(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur Google+(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquer pour imprimer(ouvre dans une nouvelle fenêtre)

Les plus populaires

Le Groupe Tonnerre Communication est un groupe de presse qui a une vocation internationale pour l'Afrique et la diaspora Francophone. Basé à Paris, le site www.letonnerre.com, est le premier jalon d'une aventure dont la finalité est de faire rayonner l'Afrique francophone. letonnerre.com a une ligne éditoriale centrée sur le commentaire et l'analyse qui visent à créer un espace de débat en se plaquant comme un hub d'informations. Étant aussi une tribune pour les acteurs et dirigeants de l'Afrique francophone, l'esprit militant et engagé pourrait éventuellement être retrouvé dans nos articles.

Copyright © 2018 Le Groupe Tonnerre Communication

To Top