Angleterre : Le vaccin Oxford Covid est “efficace à 90%”

Le vaccin contre les coronavirus développé par l’université d’Oxford empêche jusqu’à 90 % des gens d’avoir des symptômes.

Les chercheurs, qui ont réalisé un essai à grande échelle sur 20 000 personnes, affirment que le vaccin est globalement efficace à 70 %. Mais ils ont ajouté que cette efficacité est passée à 90 % dans un groupe de volontaires qui ont reçu une demi-dose initiale, suivie d’une dose complète, rapporte lundi metro.co.uk, visité par Senego.

Cela vient après que l’on a constaté que les vaccins de Pfizer et de Moderna confèrent une protection de 95 %. Mais l’injection d’Oxford est beaucoup moins chère, plus facile à stocker et à transporter dans le monde entier. Les chercheurs ont réussi à raccourcir à environ 10 mois le processus de développement d’un vaccin, qui dure normalement une décennie. Le gouvernement a pré-commandé 100 millions de doses du vaccin d’Oxford, ce qui suffirait à immuniser 50 millions de personnes.

La moitié des volontaires impliqués étaient basés au Royaume-Uni, et l’autre moitié au Brésil. L’étude a révélé 30 cas de Covid chez des personnes ayant reçu deux doses du vaccin, et 101 cas chez des personnes ayant reçu une injection factice. Selon les chercheurs, cela correspond à une protection de 70 %. Au Royaume-Uni, quatre millions de doses sont prêtes, et 96 millions supplémentaires doivent être livrées.

Mais le vaccin devra d’abord être approuvé par les autorités, qui évalueront la sécurité, l’efficacité et les normes du vaccin dans les prochaines semaines. Cette décision intervient après que les plans d’un programme de vaccination de masse dans tout le pays ont été révélés la semaine dernière. Des dizaines de sites de vaccination de masse seront mis en place dans tout le pays au cours des prochaines semaines.

Et environ 40 000 personnes seront engagées pour aider à administrer le vaccin, dont des médecins, des infirmières, des pompiers, des policiers et même des membres des forces armées. Le NHS England a pour objectif d’administrer un million de piqûres par jour, les plus de 80 ans, les résidents des maisons de soins et les travailleurs recevant le vaccin en premier. Les plus de 70 ans, les plus de 60 ans, ceux qui souffrent de maladies sous-jacentes et ensuite les plus de 50 ans suivront.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!