Affectation du magistrat Ngor Diop « sanctionné » après avoir condamné un dignitaire de Podor :  L’Union des Magistrats Sénégalais dénonce et parle d’acte illégal

L'Union des magistrats du Sénégal (Ums) en Assemblée générale

« Le magistrat Ngor DIOP, président du Tribunal d’instance de Podor, a été affecté à la Cour d’appel de Thiès en qualité de conseiller par la procédure de consultation à domicile prévue par l’article 6 de la loi n° 2017-11 portant organisation et fonctionnement du Conseil supérieur de la Magistrature. L’affectation du M. Ngor DIOP n’aurait jamais dû intervenir par cette voie.

Par ailleurs, aux termes de l’article 6 du statut des magistrats, « En dehors des sanctions disciplinaires du premier degré, ils ne peuvent recevoir une affectation nouvelle, même par voie d’avancement, sans leur consentement préalable,
Il est important de relever que quelques semaines avant le déclenchement de cette procédure de consultation à domicile, le président Ngor DIOP avait placé sous mandat de dépôt un dignitaire religieux poursuivi pour des faits répétés et reconnus de dévastation de récolte, menaces et voies de fait.

Malgré de multiples interventions, il a refusé de libérer le prévenu qui a finalement écopé d’une peine de sursis à l’issue de son audience
D’ores et déjà, il condamne fermement ce procédé, qui constitue une atteinte grave à l’indépendance de la justice et à la dignité du magistrat et, en accord avec l’intéressé, a pris la décision ferme de saisir la juridiction compétente pour solliciter l’annulation pure et simple de ce décret illégal », lit-on dans le communiqué de l’UMS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!