# Abandonnée # ou # prise en otage # ?

Le constat est général, à moins que l’on se taille des œillères pour refuser de le voir. La scène est devenue presque normale ou banale devrons-nous dire. Ces derniers jours, l’Ecole sénégalaise sombre à nouveau dans son habituel mouvement d’humeur .